La Ligue 1 qu'on aime est de retour. Si on dit souvent que la Premier League est le plus beau championnat du monde avec ses matchs de folie, ses gestes de grande classe, ses nombreux buts et un suspense intense, notre championnat est décrit comme la "Farmers League". La traduction est simple on parle de la ligue des fermiers. En Ligue 1, on joue le 0-0 sans souci et si on peut découper un adversaire on y va. Lors du Clasico, Kurzawa et Amavi nous avaient offerts un spectacle de Boxe, vendredi c'est Loïc Landre qui nous a offert un petit geste "kung fu" qui nous rappelle qu'on a vu défiler pendant des années de bons gros bouchers.

Retour sur ces joueurs qui ont le carton jaune plus facile que la roulette.

Éric Di Méco et Yannick Cahuzac : les idoles

Quand on parle d'un geste technique, on associe régulièrement ce geste à un joueur de Football. Ainsi, on peut par exemple citer la roulette de Zinedine Zidane ou encore les passements de jambe de Ronaldo ou enfin la fameuse virgule de Ronaldinho. Si la finesse, la technique et les gestes de grandes classes ont des idoles, les gestes plus défensifs et agressifs ont eux-aussi leurs légendes. Le premier que l'on peut citer, celui qui est l'idole des jeunes c'est bien évidemment Eric Di Meco. Aujourd'hui consultant sur RMC Sport, il a marqué des générations.

il y a fort à parier que le Marseillais a apprécié le dernier Clasico et cette tension entre les joueurs.

Si bien évidemment, la violence et les tacles dangereux n'ont rien à faire sur un terrain de football, dans les années 80-90, c'était une autre histoire. S'il n'a pas souvent reçu de cartons jaunes ou rouges, le joueur a toujours eu des "c*******" sur le terrain". Si on reste toujours dans le sud de la France, un autre joueur a souvent régalé, il s'agit de Cahuzac.

Sous les couleurs de Bastia, il n'a pas hésité à régulièrement faire des tacles violents récoltant des cartons jaunes et cartons rouges presque à tous les matchs.

Les autres "idoles" des tacles dangereux

Si les mots "légende" ou "idole" sont un peu forts, il ne faut pas oublier que si les attaquants régalent les plus jeunes avec leurs gestes techniques, les défenseurs n'apprécient pas les grigris et autres humiliations.

Quand vous prenez un petit pont ou une virgule ça va, au bout de la quinzième fois, vous en avez un peut ras-le-bol. Alors, parmi les autres tacleurs fous du championnat de France, on a envie de citer Franck Jurietti qui pendant des années a été l'enfant terrible de la défense des Girondins de Bordeaux, Cyril Jeunechamp qui n'a pas hésité à donner un coup de poing à un journaliste en 2012 ou encore Cyril Rool qui a été aimé par les supporters de Nice. La liste est encore longue et nombreux sont les joueurs qui pourraient être dans cette liste (Florent Balmont, Jérôme Leroy, Benoit Pedretti, Matthieu Chalmé, Anthony Réveillere....). On a une pensée émue pour ses joueurs et il ne fait que peu de doutes que d'autres fans de Kung-fu arriveront sur les terrains de Ligue 1 ou de Premier League, comme la légence Eric Cantona.

Suivez la page Football
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!