Ce dimanche 14 mars voyait le retour à la compétition d'Andy Delort, attaquant du Montpellier Hérault. Et l'international Algérien, touché aux ischios il y a de cela un mois lors de la rencontre face à Lyon revenait au meilleur moment : le derby face à Nîmes. Une rencontre à part pour les deux clubs, les deux villes étant distant de 60 kilomètres seulement et surtout que tout oppose. En effet, comme souvent dans ce genre de derby, la rivalité kilométrique est associée à une rivalité de classe sociale entre une ville de Nîmes, jadis ouvrière, et populaire face à Montpellier, plus bourgeoise et surnomée «la surdouée» dans les années 1980.

Des supporters bouillants et une célébration qui buzze

Et forcément ce match était très attendu, tant par les supporters, que par les joueurs. Côté supporters et Montpellier, ils étaient plusieurs centaines devant l’hôtel Mercure de Montpellier pour encourager leurs joueurs avant le départ vers Nîmes. De quoi répondre à la centaine de supporters présent samedi à la Bastide, le centre d'entraînement de Crocos... Un choc qui s'annonçait donc bouillant mais à huit clos, comme il est malheureusement la norme depuis le début de la saison...

Et si les supporters se sont répondus, chacun de leur côté, il en aura été de même sur le terrain, puisque dans un match très ouvert et agréable, il n'y aura finalement eu pas de vainqueur.

En ouvrant le score à la 62ème par l'intermédiaire de Koné, les crocos pensaient avoir fait le plus dur, mais finalement, l'inévitable Delort égalisait à 78ème d'une tête rageuse.

Delort invente la célébration "bonbon"...

Toutefois, si l'attaquant montpelliérain fait le buzz ce n'est pas pour cette égalisation mais bien pour une célébration improbable !

En effet, alors qu'il pensait avoir ouvert le score à la 58ème d'une jolie frappe croisée du pied droit terminant au ras du poteau gauche de Reynet, Andy Delort s'est précipité pour sortir un bonbon en forme de croco rouge, symbolisant le club ennemi, avant de le manger... Une célébration bien trouvée et bien préparée par l'homme aux 10 buts cette saison en Ligue 1.

SI ce but a dû faire lever de leur canapé tous les fans de Montpellier et hurler de rage tous les fans de Nîmes, la situation s'est rapidement inversée... En effet, après consultation de la VAR, le but a finalement été refusé pour une position de hors-jeu, laissant Andy Delort et sa célébration bonbon retourner dans le paquet... de joueurs sur le terrain.

Forcément, l'imagination du numéro 9 de Montpellier a fait le bonheur des Twittos, on a ainsi pu lire :

"Et certains osent penser que ce n’est pas le meilleur championnat du monde ?"

"Qui fait le malin tombe dans le ravin comme on dit"

"T imagines Dijon claque contre Bordeaux , ça tombe une fiolle de rouge ?!"

"Contre Strasbourg, il bouffe une choucroute et contre Brest un kouign amann, à la fin de la saison, il pèse 30 kg de plus"

"lui quand il respectera les gens,peut être qu'il sera meilleur encore..

pour le moment c'est le karma"

Suivez la page Football
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!