Le jeune attaquant du Barça, Ansu Fati, qui a été l'auteur d'une performance très convaincante avec son club lors de la victoire 5-1 face à le modeste équipe hongroise de Ferencvaros ce mardi 20 octobre lors des débuts de la Ligue des champions. Le joueur formé à La Masía a inscrit un but et a délivré une passe décisive lors de cette rencontre, mais malheureusement, un commentaire raciste a émergé à propos de l'attaquant de Barcelone qui a généré un fort rejet. "Quand il court, on dirait une gazelle ou un vendeur noir à la sauvette qui se sauverait sur le Paseo de Gracia à l'arrivée de la police", a t-il été décrit dans la chronique du journaliste Salvador Sostres, publiée dans le journal espagnol, ABC.

De plus, l'auteur de ce papier en a profité pour faire un commentaire politique et critiquer le maire de Barcelone: ​​"Maintenant, cela n'arrive pas, car pour Ada Colau les criminels sont la police et non les vendeurs à la sauvette, qui n'ont plus à fuir. Il est également vrai que sans les touristes, leur activité en souffre beaucoup", a t-il poursuivi.

Le club catalan a déposé plainte contre le journaliste

Ansu Fati a seulement 17 ans et est l'une des plus grandes promesses du club culé. Ce mardi 20 octobre, il était l'une des figures du triomphe de son équipe en Ligue des champions et dans ce match, il est devenu le premier joueur à marquer deux buts avant d'avoir 18 ans dans la compétition la plus prestigieuse au monde.

Sa première réalisation était à Milan contre l'Inter, le 10 décembre 2019, et il avait ainsi arraché le record de précocité dans la compétition que Peter Ofori-Quaye avait depuis 1997, avec 17 ans et 195 jours.

Pourtant, le journaliste espagnol Salvador Sostres, n'avait pas trouvé mieux que de tenir ces propos racistes dans les colonnes de ABC, journal traditionnel des conservateurs espagnols, à l'encontre du nouveau prodige de la Roja, originaire de Guinée-Bissau.

De ce fait, les services juridiques du club du Barça ont déclenché une action en justice contre Sostres pour racisme ce jeudi 22 octobre.

Antoine Griezmann dénonce l'article raciste d'ABC

Ce mercredi 21 octobre, le champion du monde français, Antoine Griezmann a publié sur ses réseaux sociaux une capture de l'article du journal espagnol ABC dans laquelle l'attaquant barcelonais Ansu Fati était comparé à "un vendeur à la sauvette noire sur le Paseo de Gracia", l'une des principales avenues de Barcelone.

Le footballeur français a partagé son rejet de ce commentaire et a demandé à mettre fin à la discrimination: "Ansu est un garçon exceptionnel qui mérite le respect comme tout être humain. Non au racisme et non à la mauvaise éducation", a écrit l'attaquant de l'équipe catalane en soutien à son coéquipier dans le vestiaire du Barça. Immédiatement, son tweet a reçu plus de 23 000 retweets et 84 000 "j'aime".

Les internautes s'insurgent sur Twitter

Après cela, de nombreux utilisateurs des réseaux sociaux ont commencé à utiliser le hashtag #NoAlRacismo et se disent choquer des propos du journaliste espagnol.

"Ce qu'ils devraient faire dans ce journal, c'est jeter un tel raciste et ne plus lui permettre d'écrire sur aucun support. Bravo Griezmann de souligner ce genre de choses et de défendre un coéquipier"..."Bravo Antoine, non au racisme et non au fascisme"..."Malheureusement, parler d'impolitesse et de racisme est insuffisant dans le cas de M. Sostres, quelqu'un qui dans un passé récent a publié des atrocités"..."J'ai dû aller sur le site d'ABC pour voir si ce paragraphe était vrai et oui, il est écrit! Plus tard, j'ai vu qu'il était signé par Salvador Sostres et que tout était normal. Quel c*étin de journaliste".

Suivez la page Real Madrid
Suivez
Suivez la page Football
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!