Personne ne s'attendait à ça. Ce mercredi 30 septrembre, la commission de discipline de la LFP a pris tout le monde de court en décidant de ne pas sanctionner Neymar et Alvaro Gonzalez. Ces derniers étaient accusés d'avoir échangé des propos homophobes ou racistes lors du PSG-OM qui a eu lieu le 13 septembre dernier.

Aucune sanction pour Neymar ou Alvaro Gonzalez

La commission de discipline de la LFP était réunie ce mercredi 30 septembre afin de traiter du sujet sensible suite à la rencontre entre le Paris Saint-Germain et l'Olympique de Marseille. Ainsi, ce sont les propos échangés entre Neymar, Alvaro Gonzalez ou encore Hiroki Sakai lors de la rencontre qui étaient jugés.

Le premier était accusé d'homophobie ou de racisme envers le joueur japonais et le second était accusé de racisme. Si la délibération a duré de nombreuses heures, la commission a décidé d'être indulgente et de ne pas donner la moindre sanction.

Ainsi, comme l'a expliqué la commission de discipline de la LFP à la presse, il a notamment été impossible de prouver les propos d'un côté comme de l'autre. La ligue a ainsi écrit dans son communiqué : "Après instruction du dossier, audition des joueurs et des représentants des clubs, la Commission constate qu'elle ne dispose pas d'éléments assez probants pour permettre d'établir la matérialité des faits de propos à caractères discriminatoire du joueur Alvaro Gonzalez envers Neymar et inversement. En conséquence, la commission décide qu'il n'y a pas lieu à sanction". Tout est bien qui fini bien pour les deux joueurs qui risquaient jusqu'à 10 matchs de suspension.

Neymar doit de l'argent au fisc

Le fisc espagnol a publié ce mercredi 30 septembre, la liste des personnes ou des entreprises qui lui doivent le plus d'argent. Et surprise, Neymar fait partie des personnalités présentes dans cette liste. En effet, le joueur du Paris Saint-Germain présente une lourde dette fiscale avec une somme folle de plus de 34,6 millions d'euros au 31 décembre 2019.

Il faut dire que l'été dernier, la presse avait révélé que le fisc espagnol réclamait à l'ancien joueur du FC Barcelone plus de 35 millions d'euros à cause d'une affaire de fraude fiscale le temps où il évoluait encore en Espagne.

Ce n'est pas le seul footballeur a avoir eu des démêlés avec le fisc puisqu'en janvier 2019, Cristiano Ronaldo avait été condamné à deux ans de prison à cause du remboursement de son évasion fiscale.

Pour rappel ,l'affaire a coûté 18,8 millions à l'ancien joueur du Real Madrid, qui est aujourd'hui à la Juventus. Quand à Lionel Messi, il a également été condamné en 2016 à 2 millions d'euros d'amende et une peine de 21 mois de prison commuée en une amende supplémentaire de 252.000 euros. Affaire à suivre donc.

Suivez la page PSG
Suivez
Suivez la page OM
Suivez
Suivez la page Football
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!