On peut être passionné de quelque chose ou par quelqu’un et rester tranquillement sur son canapé à regarder des extraits d’un film, d’un match ou d’une revue quelle qu’elle soit sur cette dite passion. Mais on peut aussi en tirer le meilleur et devenir actif autour de celle-ci et la transformer en travail, en activité qui deviendra professionnelle. C’est le cas d’Eddie David qui a très bien mixé le tout : ''Je suis créateur de contenus autour du basket sur toutes les plateformes connues du moment. Grâce à cela, j’ai pu devenir consultant pour différentes chaines de télévision et je travaille aussi avec la Ligue Nationale de Basket.''

La barre des 100 000 abonnés et l’idole Kobe Bryant

Lorsque l’on se lance dans un projet, les débuts sont parfois compliqués voire hasardeux.

Alors qu’il vient de passer la barre des 100 000 abonnés il y a quelques semaines, Eddie est bien conscient du travail accompli. De toute façon, la motivation ne l’a jamais abandonné : ''Quand tu commences, tu vises le plus loin possible et dans ma tête, c’était vraiment un objectif (les 100 000) et bien entendu, le chemin a été long et fastidieux mais on y est. Jusqu’à aujourd’hui, mes amis ne me croient pas quand je dis cela mais j’ai été beaucoup plus heureux quand j’ai franchi la barre des 1 000 abonnés car il y a toute une philosophie derrière.''

Sur sa chaîne Youtube, un homme domine ses vidéos comme il dominait le game à son époque, c’est le regretté Kobe Bryant : ''J’ai commencé le basket grâce à Kobe, on a appris et grandi avec Kobe.

J’ai été émerveillé par lui comme joueur mais aussi en tant qu’homme. Il m’a inspiré et il m’inspire encore aujourd’hui. Quand j’ai pris connaissance de son décès, j’ai fondu en larmes et j’ai eu envie d’extérioriser d’où ma vidéo sur sa disparition. J’ai même envoyé des messages à des anciennes connaissances un peu perdues de vue pour des petites histoires pour m’excuser car au final, on peut partir du jour au lendemain.''

Un grand moment avec Tony Parker et le meilleur reste à venir

Comme vous l’avez compris, Eddie fait beaucoup de contenu sur son sport favori.

Et à force de bien faire les choses, de belles surprises arrivent. Quand je lui demande si le fait d’avoir joué contre Tony Parker lors d’un match exhibition représente son meilleur souvenir basket, la réponse est claire : ''C’est mon meilleur souvenir tout court ! Quand j’avais 11-12 ans, mes parents m’avaient envoyé dans une colonie de vacances qui était un camp et les organisateurs avaient fait venir Tony Parker, Boris Diaw et Ronny Turiaf.

J’avais pu lui poser une question à l’époque… Et quelques années plus tard, je joue avec lui, je le checke… C’était exceptionnel.''

Il y a un mois, le jeune homme a lancé un nouveau format vidéo, ''L’entre deux'', dans lequel il va à la rencontre de créateurs de contenus pour parler de ce qu’ils font autour d’un ballon de basket, bien évidemment. Le passionné de basket a toujours des idées et comme il le dit si bien, il souhaite aux gens comme pour lui pour 2021 ''que tous leurs objectifs se réalisent'' après une année si spéciale. C’est aussi ce que je te souhaite Eddie. Merci !

L'entretien complet en vidéo :

Suivez la page Football
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!