Parce que le sport compte, Emmanuel Macron vient d’annoncer une série de mesures pour le sport professionnel. Dans ce contexte de crise sanitaire, les supporters ne pourront pas retourner au stade avant janvier. Comment faire pour suivre les rencontres de son équipe préférée ? Depuis 2017 une startup toulousaine permet aux clubs, aux fédérations et aux particuliers de retransmettre eux-même des évènements sportifs professionnels ou amateurs sur plusieurs plateformes dont Facebook et YouTube. Avec Swish Live, les compétitions sont diffusées en direct, et en haute définition, le tout à coût réduit.

Une solution innovante et très connectée vers l’avenir du digital dans le sport. Clément Gasner, le cofondateur répond aux questions de Blasting News au sein du projet BlastingTalks qui consiste à se concentrer sur les challenges auxquels les compagnies font face lors de l’évolution du monde digital et lors de cette période inédite de crise sanitaire.

Votre application permet de diffuser en direct comme à la TV des rencontres sportives de plus petits clubs, d’où est né ce projet ?

L’idée est née en 2016 pendant la diffusion des Jeux Olympiques de Rio. Beaucoup de sports se plaignaient de voir toujours les mêmes disciplines à la télévision. Par ailleurs, aujourd’hui avec les réseaux 4G et 5G, les téléphones portables deviennent de vraies caméras.

Ainsi, il n’y a plus cette barrière à l’entrée qui empêchait de faire des bonnes diffusions. Nous l’avons vu avec les Facebook Live, les directs sur Youtube et le site Twitch pour les jeux vidéo, le direct est quelque chose d'extrêmement puissant. C’est pour cela que nous avons réalisé que tous les clubs devaient avoir la possibilité de pouvoir diffuser en temps réel leurs matchs.

Comment tout cela fonctionne concrètement ?

Nous permettons de diffuser des rencontres sportives qui ne passent pas à la télévision. Il faut savoir qu’en France il y a à peu près 100.000 clubs et associations sportives. Parmi elles, seules 500 sont diffusées chaque année à l’écran. Ce qui fait que les 99.500 autres rencontres, qui sont en grande partie de l’amateur mais peuvent être aussi du professionnel, ne sont pas diffusées.

Pourtant, tout le monde a un téléphone portable de nos jours. Nous avons donc créé un moyen de diffuser ces matchs comme à la télé avec le score, le temps, la couleur des maillots mais aussi en faisant la promotion de leurs sponsors, tout cela via un smartphone.

Les clubs peuvent télécharger l’application, poser le téléphone sur un trépied, incruster le score et mettre en avant leurs sponsors.

Via ce nouveau média, ils transmettent en direct leurs matchs soit sur leur chaîne Youtube, leur page Facebook mais aussi sur notre plateforme SwishLive.tv. Avec cette dernière, ils peuvent faire un pay per view et proposer à leur communauté de fans une billetterie virtuelle. Un avantage supplémentaire pour les clubs surtout en temps de crise où les clubs ne peuvent plus accueillir de spectateurs dans les stades.

À qui s’adresse l’application Swish Live ?

On peut par exemple atteindre des clubs pro féminins qui ne passent pas à la télévision comme la deuxième division de handball mais aussi la troisième division de basket.

Il y a également la diffusion de matchs de clubs régionaux ou départementaux. Ainsi, le père d’un enfant peut diffuser un match en direct et permettre aux grands-parents et la communauté proche de l’enfant de regarder la rencontre.

Les besoins ne sont donc pas les mêmes, il y a le besoin de valorisation et de médiatisation d’une part pour les clubs pros et le côté affectif de l’autre pour les clubs régionaux et départementaux. L’application répond à ces deux besoins.

Quels sont les types d'événements sportifs que vous visez ?

Nous avons une quinzaine de sports sur l’application. Aujourd’hui, nous nous concentrons sur les événements avec des oppositions de score comme le basket, le badminton, le tennis de table etc. Dans un mois nous allons sortir les sports à chrono de type triathlon, marathon ou natation. Ce sont des compétitions qui nécessitent un classement et un temps à la différence des sports à opposition de score. Nous allons aussi permettre aux utilisateurs de faire du multi-caméras, de lier plusieurs téléphones ensemble, ce qui apportera plusieurs angles à la rencontre.

Votre activité se base sur le rassemblement d’équipes de sport. Ces activités ont dû être arrêtées lors du confinement. Comment avez-vous fait face à cela ?

Il faut savoir que s’il n’y a plus d’évènements et que les ligues s’arrêtent, nous n’avons plus de raison d’être. C’est ce qui s’est produit lors du premier confinement.

En revanche, sur ce deuxième confinement c’est un peu plus flou car les fédérations se demandent ce qui va se passer. Nous permettons une alternative au manque de présence de publics dans les stades à travers nos lives. À la base cette application s’engage réellement à fédérer les supporters, les faire venir au stade et valoriser les sponsors.

Le confinement a augmenté de 61% l’utilisation des réseaux sociaux dans le monde (source : Siècle digital), avez-vous connu une croissance de votre activité pendant cette période d’une autre manière ?

Bien que nous n’ayons pas ressenti de croissance pendant le confinement, on remarque que les mentalités changent. Il est beaucoup plus facile de faire adopter des solutions digitales. Souvent, certains clubs s’opposaient à cette diffusion, de peur que les gens arrêteraient de se déplacer. Aujourd’hui, ils sont conscients que le digital devient indispensable et qu’il participe à leur croissance économique et permet de faire rayonner les clubs.

Swish Live booste les fédérations sportives dont les ressources financières peuvent être limitées. Vous proposez des publicités dans les flux vidéos, comment cela fonctionne-t-il ? Cela aide-t-il véritablement les clubs financièrement ?

Tous les clubs ont en général des partenaires et des sponsors.

Les prospects sont davantage valorisés par la diffusion car les clubs vont venir intégrer des logos ou des publicités dans le Live. Le direct sera vu par plus de spectateurs qu’un match non diffusé et sera donc plus intéressant pour le sponsor. En contrepartie, une enveloppe budgétaire sera demandée par les clubs.

Comment se passe ce reconfinement ? Travaillez-vous sur de futurs projets, pour 2021 ?

On espère déjà que les rencontres sportives reprendront en janvier. Nous continuons de garder le contact avec nos clubs et d'améliorer la solution Swish Live. Notre objectif sera de retransmettre des événements que l’on ne diffusait pas. Enfin, on aimerait pousser la plateforme SwishLive.tv pour permettre aux clubs de gagner de l’argent en diffusant leur match et faire vivre leur communauté.

L’objectif est de devenir l’outil de référence pour diffuser du contenu sans droit de diffusion à la télévision, une sorte de Twitch du sport.

Suivez la page Covid-19
Suivez
Suivez la page Football
Suivez
Suivez la page Emmanuel Macron
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!