Si on parle beaucoup des performances sur le terrain de Marcus Thuram, tout juste appelé en équipe de France de Football, on aurait presque pu oublier son père, Lilian. L'ancien défenseur des Bleus, héros de tout un peuple lors de son doublé en 1998 contre la Croatie est aussi un homme engagé qui se bat notamment dans lutte contre le racisme. Aujourd'hui, l'homme aux 142 sélections vient de sortir un nouvel ouvrage dans lequel il parle des différences entre les hommes de couleur noire et de couleur blanche. Un débat qui fait polémique, qui plus est dans le contexte actuel et notamment des violences policières.

Noirs et Blancs, la mémoire dans la peau

A l'aube de l'année 2021, que l'on parle encore des inégalités entre les personnes de couleur est un véritable problème pour notre société.

Un sujet qu'on ne devrait plus traiter, mais compte tenu des violences, du racisme qui existe encore aujourd'hui, de nombreuses personnalités continuent de mener un combat qui semble difficile à gagner. Dans une interview publiée ce 1er décembre, Lilian Thuram est revenu sur ces inégalités qui existent, lui qui est "devenu noir à l’âge de 9 ans", comme il le précise, quand il est arrivé dans l'Hexagone en provenance de la Guadeloupe.

Il faisait partie de cette génération "Black, blanc, beurre", championne du monde de football en 1998, une équipe qui au-delà de sa victoire a rassemblé la France entière. Aujourd'hui, dans la publication de son nouveau livre didactique et très documenté, "La pensée blanche", celui qui fut défenseur de l'équipe de France explique comment les différentes sociétés ont forgé un idéo sur "le Blanc".

Dans une humanité qui est aujourd'hui totalement divisée alors que l'unité devrait faire notre force, Lilian Thuram nous invite à nous interroger sur les places occupées dans la société. Un passage a particulièrement fait parler : "Pour ne pas avoir conscience qu’il y a un privilège blanc, il faut être blanc et ne s’être jamais posé la question."

Les internautes réagissent massivement

On a pu le voir avec les mouvements Black Lives Matter, ou les récentes violences policières que les inégalités sont plus que présentes.

On se souvient aussi des déclarations de Pierre Ménès qui parlait de "racisme anti-blanc." Après que l'article ait été posté sur les réseaux sociaux, il y a eu de très nombreuses réactions sur les réseaux sociaux. On a ainsi pu lire :

  • "Le déferlement d'insultes racistes envers Thuram à cause de la fragilité des blancs"
  • "Je pense que les blancs ont certes des privilèges mais selon des positions sociales et lieux donnés. D'autres ethnies ou couleurs de peau ont des privileges qu'un blanc n'a pas ,ou plus , dans un autre espace et statut social donné."
  • "Thuram est un raciste obsessionnel. Il va enfin falloir commencer à nommer cet usurpateur de son vrai nom au lieu d'essayer de nous faire passer le footballeur pour une conscience éclairée."
  • "Étrange réflexion pour un homme qui a été adulé sans considération de son origine ethnique."
Suivez la page Football
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!