C'est une scène incroyable qui se déroule actuellement sur la pelouse du Parc des Princes. En effet, alors que l'on jouait à peine depuis un peu plus d'une dizaine minutes de jeu, le match a été interrompu. A l’heure où nous écrivons cet article, le match est pour le moment arrêté et il n'est pas certain que ce dernier aille à son terme. Le quatrième arbitre de la rencontre a été accusé d'avoir partagé des propos racistes, nous parlons au conditionnel car les images n'ont pas encore été confirmées par les instances dirigeantes du Football. Alors que l'UEFA prône des messages contre le racisme depuis des années, pour la première fois de l'histoire un match est arrêté par des propos racistes tenus par un officiel.

'C'est choquant' déclare Federico Balzaretti

Le PSG devait jouer ce soir du 8 décembre, un match essentiel pour sa qualification en huitièmes de finale de Ligue des Champions. Pour le moment le match est arrêté car le quatrième arbitre Sebastian Coltescu (de nationalité roumaine) aurait prononcé le mot "negru" dans sa langue maternelle à Achile Webo. Durant la rencontre, alors que ce dernier proteste contre une décision, l’arbitre aurait prononcé ce mot à caractère raciste. Des informations qui ont été confirmées par Federico Balzaretti qui aurait reçu un SMS du joueur pendant l'interruption de la rencontre.

Si les propos racistes n'ont pas leur place sur un terrain de football ou dans la vie de façon général, pour la première fois de l'histoire un match est arrêté après la tenue de tels propos.

Pendant de longues minutes les différents consultants de RMC dont Mohamed Bouhafsi ont commenté cet incident. Après avoir tenu ces potentiels propos, le quatrième arbitre aurait selon Demba Ba dit le mot "Black Guy" (homme noir). A noter que les joueurs du PSG Neymar et Kylian Mbappé sont intervenus pour demander des explications à l'arbitre. Les vidéos des propos de l'arbitre ont fuité sur les réseaux sociaux.

Les internautes s'indignent

Il y a quelques jours , les joueurs de l'équipe de France comme Kylian Mbappé ou Antoine Griezmann avaient dit qu'ils avaient "mal à leur France "après les vidéos de violences policières qui avaient été dévoilées sur la toile.

En ce 8 Décembre, la campagne de communication officielle de l'UEFA "Say no to Racism" en prend pour son grade. Si on doit essayer de trouver une bonne chose dans cette terrible situation, c'est bien que le match ait été arrêté. Dans une majorité des cas, on continue de jouer alors que dans les tribunes il y des mots ou des actions racistes. Sur les réseaux sociaux, les internautes ont réagi massivement après que ces mots discriminatoires en 2020, sur un terrain de football. Voici ce qu'on a pu lire sur les réseaux sociaux.

Suivez la page PSG
Suivez
Suivez la page Football
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!