C'est à croire qu'Eric Di Meco avait déjà vu venir ce qu'il s'est passé en conférence de presse ce 16 décembre à Rennes. Il y a quelques jours, l'ancien joueur de l'OM avait insisté sur le fait que l'entraîneur portugais du club phocéen prêtait trop d'attention aux articles des journalistes. Ce 16 décembre, André Villas Boas s'est énervé et a directement menacé un journaliste. Des propos qui ont choqués de nombreux journalistes mais aussi la journaliste Carine Galli qui a apporté son soutien à son confrère. Néanmoins, elle s'est faite insulter notamment par les supporters de l'OM.

André Villas Boas dans de sales draps ?

Qu'un entraîneur ne soit pas d'accord avec une question d'un journaliste ou d'une décision arbitrale, ça arrive. On aurait presque envie de dire que c'est normal on ne peut pas être d'accord sur tout. Néanmoins, en menaçant un journaliste il pourrait être aller trop loin et s'expose à de potentielles sanctions. Ce 16 décembre, en conférence de presse d'après match, AVB était encore très énervé et en partant il s'en est pris directement à un journaliste.

Dans une vidéo qui a circulée et qui a été relayée par la presse, il a déclaré : "Continue comme ça, je t'attrape moi. Si j'ai la chance de t'attraper... continue comme ça, c'est bien". Clairement des menaces physiques à un journaliste...

Des propos qui ont été vivement critiqués sur les réseaux sociaux et par d'autres journalistes. Sur son compte Twitter, Carine Galli a apporté son soutien à "JC".

Une partie de la team OM soutien son coach

Si on dit souvent que de nombreux clubs sont spéciaux.

On peut ainsi dire que le PSG, Lens, l'ASSE ou encore l'OM sont des clubs différents, le dernier nommé est certainement le plus "fada" de tous les clubs. Il suffit de se rendre ne serait-ce qu'une fois au Stade Vélodrome pour s'en rendre compte. Alors quand sur les réseaux sociaux on s'en prend à André Villas Boas de nombreux comptes ont insulté Carine Galli.

Si elle s'est faite attaquer sur sa relation avec le fils de Benjamin Castaldi, on lui a aussi reproché de ne pas avoir laissé les commentaires ouverts sur son tweet... On a ainsi pu lire :

  • "Un peu comme la @CarineGalli qui a sa propre interprétation du journalisme, je tweet, j'affirme, je soutiens, mais tu n'as pas le droit de répondre le débat nuit gravement a sa conception du journalisme !"
  • "@CarineGalli elle publie un truc et empêche les gens de lui répondre pitoyable"
  • "Mdr il fait son travail ? C’est quoi son boulot ? Faire du buzz. Si c’est pour faire ça tous le monde peut le faire et donc faire vos torchons"

Suivez la page Football
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!