Le dossier de vente de l'OM connait un énième rebondissement et pas des moindres. En effet Mourad Boudjellal avait affirmé qu'il n'avait pas abandonné le projet de devenir le futur patron du club phocéen. Que cela soit à travers le rachat par l'homme d'affaires franco-tunisien, Mohamed Ajroudi ou par un autre investisseur. De nouvelles rumeurs sont apparues ces derniers jours dans la presse française.

Et, bien évidemment, la piste menant vers l'Arabie Saoudite est celle qui revient sur toutes les bouches pour la reprise de l'Olympique de Marseille. En effet, le fonds public d'investissement saoudien (PIF), qui avait échoué l'été dernier à acquérir Newcastle United après que les hautes instances du Football anglais aient mis des bâtons dans les roues du royaume pour des raisons de géopolitique, devrait se rabattre sur le club français.

D'ailleurs, de nombreux spécialistes de l'OM et politologues confirment cette tendance.

Le fonds public d'investissement saoudien à fond sur le rachat de l'OM

Il est clair que dans leur politique d'investir massivement dans le sport pour concurrencer l'ennemi qatari, l'Arabie Saoudite cherche également à racheter un club dans les prochains mois.

Alors que l'été dernier, ils étaient proches de conclure le rachat de Newcastle United, un club historique de la Premier League, qui aurait été une vitrine parfaite, les Saoudiens se sont heurtés au refus des Anglais après l'intervention du Qatar, détenteur des droits du championnat à l'étranger. Cependant, le pays du golfe n'a pas abandonné son objectif d'acquérir un club de football prestigieux et d'ailleurs, le ministre des sports, le prince Abdul Aziz bin Turki Al-Faisal, avait confirmé lors d'une interview à BBC Sports que le PIF était à la recherche de la meilleure opportunité.

Et, ce lundi 7 décembre, Hasni Abidi, politologue suisse spécialiste du monde arabe et qui est également le directeur du Centre d'études et de recherche sur le monde arabe et méditerranéen à Genève, affirme que Mohamed Ben Salmane, le prince héritier serait à fond derrière le dossier de vente de l'OM et que le PIF a toujours le club phocéen dans le viseur.

"L'Arabie Saoudite se passionne pour son Dakar après le G20 qu'elle organise. MBS (Mohamed Ben Salmane) supervise perso et le médiatise davantage. Le projet de l’acquisition de l'Olympique de Marseille n’a jamais quitté le tiroir du CEO du PIF depuis l’échec de Newcastle. Ce sont les modalités qui font débat", a t-il écrit sur son compte Twitter.

Romain Molina affirme que l'Arabie Saoudite s'est renseigné sur l'OM

Il y a quelques jours, le journaliste indépendant, Romain Molina avait avoué que plus de la moitié des clubs de Ligue 1 étaient à vendre, dont l'Olympique de Marseille. Il a également déclaré que Frank McCourt aimerait se séparer du club phocéen, notamment après les mauvais résultats sur les terrains mais également sur un point de vue économique.

"Oui il y a une demande de renseignement des responsables du projet 2030 Saoudien pour regarder plusieurs clubs. Et effectivement, il y a une demande de renseignement sur deux clubs français dont l’un est Marseille. Des gens d’Arabie Saoudite qui ont pris des renseignements sur plusieurs clubs notamment au niveau économique et surtout au niveau politique car ils n’ont pas envie d’avoir des soucis au niveau de la Mairie. Il est donc vrai qu’ils ont posé la question. Ce qui va compter, c’est la rentabilité", a déclaré Romain Molina lors d'un live vidéo sur sa chaine Youtube.

Vous pouvez aussi regarder ses déclarations sur la Vente OM dans ce live avec un supporter marseillais.

Suivez la page OM
Suivez
Suivez la page Mercato
Suivez
Suivez la page Football
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!