Le Mercato ne fait que commencer mais celui de l'OM ne manque déjà pas de rebondissement. Véritable feuilleton depuis maintenant une semaine, ce qui n'était alors que de l'orde de la rumeur commence à prendre de l'ampleur. L'Olympique de Marseille serait déterminé à s'offrir les services d'Arkadiusz Milik, avant-centre du Napoli.

L'OM a dégainé, insuffisant pour Naples

Depuis le début en concurrence avec l'Atlético de Madrid sur le dossier Milik, l'OM dispose d'une enveloppe limitée cet hiver pour se renforcer, tout comme le club de la capitale espagnole. Le média AS a annoncé que le Napoli avait mis fin aux négociations avec l'équipe de Diego Simeone, pour le plus grand plaisir des supporters marseillais.

Arrivant au terme de son contrat à la fin de cette saison, l'attaquant polonais de 26 ans ne devrait pas manquer d'offre cet été, dans le cas où il n'arriverait pas à trouver un nouveau challenge dès janvier. C'est pourquoi l'OM aimerait réaliser le coup Milik le plus rapidement possible, bien qu'il soit évident que le jeu de poker menteur ne fait que commencer. La somme demandée par le sulfureux président napolitain Aurélio De Laurentiis s'élève à 15 millions d'euros. Prix pouvant être considéré comme excessif pour un joueur relativement peu épargné par les blessures et qui ne nécessitera pas d'indemnité de transfert dans 6 mois. Pour autant, le club de la Canebière aurait déjà formulé une offre de 8 millions d'euros pour l'attaquant. Offre qui aurait été déclinée par la direction du club italien, qui semblerait avoir la ferme intention de rester inflexible.

Toujours est il que le directeur sportif Phocéen Pablo Longoria aurait déjà pris contact avec l'entourage du joueur polonais. Ce dernier aurait manifesté l'interêt de leur protégé pour le club de la Canebière. La perspective de jouer rapidement et atteindre son objectif de disputer l'euro avec sa sélection le séduit fortement.

À la recherche de bonnes affaires, l'OM reste aux aguets

À l'inverse de son rival historique parisien qui rêve des plus grands, l'OM se doit de garder les pieds sur terre et de se montrer à l'affût de la moindre opportunité Mercato de sorte à proposer un apport sportif conséquent tout en étant en mesure de générer une plus-value à moyen terme.

C'est clair depuis le dernier mercato, l'OM recherche une alternative à Dario Benedetto au poste d'avant centre ainsi qu'à Hiroki Sakai au poste de latéral droit. Milik répondant à la première attente, la direction Phocéenne aurait l'intention de s'offrir les services du latéral espagnol de la Fiorentina Pol Lirola sous la forme d'un prêt avec option d'achat.

La club de Florence a pourtant déboursé 11 millions d'euros le 1 septembre pour s'attacher définitivement les services du défenseur ancien international. Il a très peu été utilisé depuis le début de la saison et ne bénéficie que de bouts de matchs, insuffisant selon lui, qui brillait à Sassuolo.

Joueur à vocation offensive, il a été formé en tant que milieu droit et s'est reconverti latéral, offrant ainsi un profil sensiblement différent de celui de Sakai, plus à l'aise dans le secteur défensif. Formé à l’Espanyol Barcelone, il est parti très tôt en Italie du côté de la Juve - où il était titulaire avec les U19 - et a croisé à cette époque un certain Pablo Longoria pendant son passage. Ils ne reste plus aux supporters marseillais qu'à espérer que le latéral de 23 ans les rejoigne et fasse oublier la déconvenue Maehle dont le transfert a capoté en toute fin de mercato dernier. Le jeune latéral s'est depuis engagé avec l'Atalanta Bergame.

D'autres pistes sont à l'étude pour les deux postes recherchés et ce mois de mercato risque d'être long pour les supporters de l'OM qui commencent à avoir l'habitude de lire tout et son contraire autour des potentiels transferts mais surtout concernant les rumeurs souvent non-fondées sur le rachat du club.

Suivez la page OM
Suivez
Suivez la page Mercato
Suivez
Suivez la page Football
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!