Adil Rami est décidément en grande forme sur les réseaux sociaux ces derniers jours, c'est le moins que l'on puisse dire. Adil Rami a d'abord vidé son sac dimanche dernier, après la défaite surprise de l'OL face à Metz et la nouvelle sortie polémique du portier Anthony Lopes. Mais l'ancien Marseillais en a encore sous le coude et s'en est pris ce mercredi 20 janvier à Michel Moulin, futur candidat à la présidence de la Fédération Française de Football.

Michel Moulin critique encore la gestion de la FFF... et Rami

Michel Moulin, ce nom ne vous disait peut-être rien il y a quelques mois mais il est aujourd'hui sur le devant de la scène médiatique.

Le candidat à la future présidence de la Fédération Française de Football semble avoir trouvé la bonne formule pour faire parler de lui, peu importe que ça plaise ou non. Il a d'abord fait fort en annonçant que s'il est élu, il obligerait Didier Deschamps à sélectionner Karim Benzema, ce qui a eu le don d'énerver Didier Deschamps qui lui avait aussitôt répondu :

"Il y en a qui aiment faire le buzz. Il aurait dû faire acte de candidature pour le poste de sélectionneur. Apparemment, il a ses diplômes, il a donc peut-être une chance de me remplacer. Je prends toujours mes décisions en mon âme et conscience, pour le bien de l'équipe. Regardez notre bilan sur le plan offensif. Rarement, voire même jamais, une attaque n'a fait preuve d'une telle efficacité.

Ça, c'est factuel même si peu en parlent…"

"En 2018, il sélectionne Rami, alors qu'il y'a Laporte et Lenglet..."

Malgré la réponse sèche de Didier Deschamps, Michel Moulin a remis ça ce mercredi en critiquant la liste du sélectionneur pour la Coupe du Monde 2018, avec des insinuations assez déplacées : "En 2018, on sélectionne Adil Rami alors qu’il y a Laporte et Lenglet qui sont largement à son niveau.

Deschamps nous explique ensuite que c’est parce qu'il amuse la galerie. Puis on s’aperçoit que l'avocat et l'agent de monsieur Didier Deschamps est aussi l’agent et l’avocat de monsieur Rami." Des accusations fausses et démenties par Mohamed Bouhafsi, qui confirme qu'Adil Rami n'était pas représenté par Jean-Pierre Bernès lors de la Coupe du Monde 2018.

Il n'en fallait pas plus à Adil Rami pour s'emporter et répondre à Michel Moulin sur Instagram. Jugez-en par vous-même.

"Tu es une p*te à clic, de mère en fils".

Le message d'Adil Rami sur Instagram, mécontent de subir cette attaque gratuite et d'être considéré comme un amuseur de galerie plutôt qu'un véritable défenseur : "Tu es une p*te à clic, de mère en fils, c'est important de garder les traditions." On attend désormais la (nouvelle) réponse de Michel Moulin, qui risque encore de faire parler.

Suivez la page OM
Suivez
Suivez la page Football
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!