Depuis le début de la saison, Erling Haaland est en grande forme. Ce mercredi 9 décembre, le norvégien a encore une fois répondu présent contre le FC Séville. Le Borussia Dortmund a décroché son billet pour les quarts de finale de la C1 face au FC Séville (2-2) après l'avoir emporté (3 buts à 2) au match aller. Tout comme il y a quelques semaines le "cyborg" a fait très mal aux joueurs andalous. Si on parle souvent de ses performances XXL, ce soir il est devenu le plus jeune joueur à inscrire 20 buts en Ligue des Champions. On ne sait pas où il s'arrêtera mais ce n'est pas en huitièmes de finale de cette saison 2020 / 2021 de la Ligue des champions.

Buteur, chambreur mais aussi auteur de célébrations improbables, retour sur “the Show must go on” d’Erling Haaland, une soirée incroyable.

Un premier but et une célébration avec Reus

Les grandes équipes se reposent sur leurs grands joueurs. Si durant les trente premières minutes de la rencontre les coéquipiers du norvégien ont été dominés, les hommes d’Edin Terzić ont pu compter sur leur leader d’attaque. Alors que le FC Séville réalise un excellent pressing, l'objectif est de marquer rapidement pour activer le mode remontada, ils vont vite redescendre sur terre. Après un dégagement complètement manqué par Bounou, le défenseur central français Jules Koundé tergiverse un peu et perd le ballon.

Ce dernier arrive dans les pieds de Marco Reus qui parvient à délivrer une passe magnifique pour Erling Haaland dans la surface. Le norvégien ne se fait pas prier et ouvre le score. On vous laisse découvrir le but et la célébration du joueur qui a soulevé son coéquipier sans souci.

Le penalty et la célébration complètement WTF

Erling Haaland va très vite et sur une contre attaque au début de la seconde période, s'il marque il est coupable d'une faute.

Néanmoins, comme trop souvent depuis que la VAR a été mise en place, l'homme au sifflet Cüneyt Cakir va remonter une trentaine de secondes plus tôt pour accorder un penalty au Borussia Dortmund. Le penalty est tiré par le norvégien qui va le rater. Jules Koundé encore lui est coupable d'une faute. Haaland s'élance... mais Yassine Bounou, plonge bien et détourne le penalty. Ce n'est pas fini. Une fois le penalty arrêté, le gardien sévillan va chambrer le norvégien. Bien mal lui en a pris puisqu'avec l'aide de la VAR, l'arbitre fait retirer le penalty: Bounou était trop avancé au moment de la frappe de Haaland. [VIDEO]

Le norvégien va retirer le penalty, le transformer et chambrer le gardien de but.

Une attitude qui n'a pas du tout été du goût des andalous et de nombreux joueurs, dont l'ancien de l'Olympique de Marseille Ocampos. On vous laisse découvrir la séquence juste ici :

Suivez la page Football
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!