Jean-Michel Aulas est certainement le président de club le plus emblématique du Football français. En effet, sans parler du personnage médiatique et de certains de ses coups de gueule, n'importe quel supporter ou presque aimerait l'avoir à la tête de son club. Ce n'est pas pour rien qu'il a été élu ce lundi 29 mars, meilleur président du football français. S'il se fait plus rare dans les médias, il a accordé une interview à nos confrères de France Football. L'occasion pour le président de l'Olympique Lyonnais de faire quelques révélations sur les coulisses du mercato, mais aussi quelques excuses au PSG....

Extraits.

JMA a eu peur 'pour la sécurité' de sa famille

Si le football est un des sports les plus populaires au monde, il est aussi un milieu rongé de plus en plus par ce que l'on appelle le "foot business". Des transferts de joueurs mineurs, aux quotas de "couleur" révélés il y a quelque temps ou encore l'affaire Zahia, en coulisses il se passe des choses pas très catholiques. Dans un gâteau qui se veut de plus en plus grand, les agents de joueurs jouent, eux aussi, un rôle essentiel dans les transferts et certains footballeurs n'ont pas signé dans tel ou tel club à cause de commissions jugées insuffisantes par leurs représentants.

Dans son interview accordée à France Football, Jean-Michel Aulas revient sur ce qu'il se passe dans les coulisses du football et notamment le transfert d'Essien en provenance du club corse de Bastia.

Pour nos plus jeunes lecteurs, une enquête avait été ouverte concernant un système de commissions occultes. Selon JMA "Il y a des voyous dans notre sport" (...) Les inspecteurs se demandaient comment on avait fait pour résister… C’est ma hantise de me retrouver piégé dans une magouille. (...)"Il m’est arrivé de craindre pour la sécurité de ma famille, car j’avais résisté à une proposition malhonnête".

Des révélations qui font froid dans le dos.

Aulas et les Qataris

Comme n'importe quel président de club, Jean-Michel Aulas défend ses intérêts et ceux de l'Olympique Lyonnais.

Alors, quand son club règne sans partage sur la Ligue 1, il ne voit pas d'un bon œil l'arrivée de QSI à la tête du Paris Saint-Germain. En effet, en ayant un concurrent direct pour le titre et pour une place qualificative en Ligue des champions, quasiment assurée à chaque saison, JMA n'hésite pas à faire quelques déclarations dans la presse, notamment sur le budget du club parisien. Dans son interview accordée à France Football, il reconnaît y être allé un peu fort sur le Qatar mais : " je persiste à penser que ce n’est pas normal qu’en Ligue 1, un club dispose d’un budget à 700-800 M€ quand d’autres plafonnent à 60 M€". Des propos qui permettent toujours à un club de jouer la carte du plus petit budget lors d'une contre-performance.

Ainsi, si l'Olympique Lyonnais ne décroche pas une place qualificative en Ligue des Champions, cette histoire de budget ressortira....

Suivez la page Football
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!