Ce serait un mensonge de dire qu'entre les joueuses de l'Olympique Lyonnais et l'équipe de France c'est l'amour fou. En effet, les tensions entre les coéquipières en club d'Amandine Henry et la sélectionneuse Corinne Diacre sont vives. On se rappelle qu'il y a quelques semaines, les deux femmes s'étaient déjà clashées par voie de presse interposées. Le président de la Fédération Noël le Graët n'a que faire de ces histoires de crêpage de chignon tant que son équipe de France gagne des matchs. Aujourd'hui, la convocation des joueuses de Jean-Michel Aulas n'est pas du goût du président de l'Olympique Lyonnais qui a reçu une réponse de Corinne Diacre en conférence de presse.

JMA ne comprend pas la sélection de ses joueuses...

Tout comme leurs homologues masculins, le championnat de Football féminin est plus serré que jamais. En effet, si l'Olympique Lyonnais a tendance à faire main-basse sur cette compétition domestique et sur la Ligue des champions, les parisiennes viennent contrecarrer leurs plans. Pour le moment, avec un match de retard, elles comptent 4 points de retard sur le PSG. Il y a peu, le match entre les deux formations dans la plus prestigieuse des compétitions européennes avait été reporté car de nombreuses joueuses du Rhône étaient cas contact. Leur convocation en équipe de France avait été jugée déraisonnable par Jean-Michel Aulas. Pour rappel, Amandine Henry et Sakina Karchaoui avaient été appelées avant d'être finalement retirées de la liste.

La sélectionneuse lui répond...

On ne voudrait pas comparer la situation de Corinne Diacre avec celle de Raymond Domenech mais il faut avouer que les similitudes sont nombreuses. Relation conflictuelle avec son groupe, coup de pression dans la presse, excellente relation avec le président de la FFF, défiance avec les présidents de club...

Difficile de nier ces éléments. Aujourd'hui en conférence de presse, Corinne Diacre a mis un petit tacle au président lyonnais. La coach des bleues a déclaré : "Il n'y a rien au-dessus de l'équipe de France. Aujourd'hui, je sais, de par la position du président Aulas au sein du comité exécutif (...) je comprends les aléas des uns et des autres.

Mais voilà, demain, l'équipe de France jouera en essayant d'aller chercher la victoire". Comme on le disait un peu plus haut, ce genre de déclaration n'est pas vraiment la carte de l'apaisement qui aurait pu être jouée. Quoiqu'il en soit, Corinne Diacre et ses joueuses doivent se concentrer sur le terrain au risque de voir les tensions existantes monter d'un cran et ça, pas certain que la sélectionneuse puisse le surmonter seule contre toutes....

Suivez la page Football
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!