Le scandale va coûter cher. En effet, depuis les révélations des gestes déplacés de Pierre Ménès dans le reportage de Marie Portolano "Je ne suis pas une salope", le consultant star de la chaîne cryptée a été écarté. S'il a tout de suite reconnu les faits qui lui étaient reprochés, il a mis du temps à s'excuser, ce qu'une grande partie des internautes aurait aimé qu'il fasse dès le début. L'homme va bien évidemment s'excuser dans un second temps. Néanmoins, on pourrait dire que deux camps s'opposent aujourd'hui : ceux qui souhaitent des sanctions exemplaires contre le consultant de la chaîne cryptée et ceux qui aimeraient que ce soit tout un système qui soit dénoncé.

On fait le point sur les derniers éléments dans le dossier.

Pierre Ménès bientôt de retour dans le CFC ?

Depuis le reportage de Marie Portolano, Isabelle Moreau, Francesca Antoniotti, Emmanuel Trumer ou encore Alice Belaïdi ont dénoncé le comportement sexiste ou raciste de Pierre Ménès. Il y a quelque temps, son avocat a pris la parole pour faire un point sur les procédures en cours. Si nous ne contestons pas les témoignages ou les faits que l'on a pu voir en vidéo, il est important de rappeler que toute personne est considérée comme innocente tant qu'elle n'a pas été condamnée coupable. S'il ne souhaitait pas aller en plateau après les révélations de cette affaire, il se pourrait que Pierre Ménès soit de retour plus vite que prévu sur le plateau du Canal Football Club.

En effet, celui qui est considéré comme le bras droit d’Hervé Mathoux devrait faire son retour avant la fin de la saison.

De son côté, la direction de la chaîne suit avec attention les chiffres et les audiences. La dernière émission présentée par Hervé Mathoux n’a rassemblé que 756 000 spectateurs de moyenne, pour une part d’audience de 3,1%. C’est tout simplement l’une des pires audiences de la saison pour l’émission de Canal +. A titre de comparaison, deux semaines plus tôt, le CFC avait réuni 973.000 spectateurs.

Des chiffres qui font mal et qui pourraient jouer un rôle important dans la future décision de la chaîne.

Nathalie Iannetta parle d'une lourde sanction

Comme de nombreux médias, nous avions parlé de ce que l'on pourrait appeler "l'affaire Pierre Ménès". Si ce sont dans un premier temps les faits qui avaient créé la polémique, l'attitude de Canal+, qui avait censuré une partie des images avait fait parler, notamment sur les réseaux sociaux.

Aujourd'hui, la polémique est un peu retombée mais il est important de ne pas oublier que ce serait tout un système qui serait concerné (sans pour autant le généraliser) et que Pierre Ménès n'est pas le seul qui doit "payer". Pour Nathalie Iannetta, l'homme pourrait être lourdement sanctionné non pas par son employeur mais bien par l'opinion publique. Elle a déclaré : "à force de ne pas avoir été sanctionné à un moment précis pour un fait précis, on est condamné pour tout et pour l’éternité".

Suivez la page Football
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!