C'est une véritable bombe qui a été lancée hier par douze clubs du Football européens. Ces derniers ont décidé de s'unir et de ne plus être dépendants des instances européennes. Néanmoins, si le projet a été lancé, les sanctions qui pourraient être prononcées contre les clubs et les joueurs pourraient tout changer et le projet pourrait tomber à l'eau. Aujourd'hui, lundi 19 avril 2021, une réunion que l'on pourrait qualifier de crise avec les différents clubs, se tient au siège de l'UEFA. Si les supporters et certaines anciennes gloires du football mondial ont poussé un coup de gueule, le club espagnol de Leganés a préféré troller les clubs.

Le C.D Leganés réagit avec humour

C'est un véritable tremblement de terre qui se prépare. Après l'annonce du projet de Super League, les fédérations et ligues des différents championnats européens ont fermement condamné la décision des clubs ayant voulu rejoindre la Super League. Gary Neville, ancienne gloire de Manchester United, a poussé un violent coup de gueule sur les réseaux sociaux contre la volonté des Red Devils de rejoindre ce projet. Selon lui, tout n'est qu'une histoire d'argent et "les propriétaires de ces clubs n'en n'ont qu'après l'argent. Ce sont des imposteurs".

Si d'autres personnalités comme Daniel Riolo ont, eux aussi, poussé un violent coup de gueule, le club de Leganés, qui ne fait pas partie des douze clubs sélectionnés pour prendre part à ce projet, a répondu avec humour sur les réseaux sociaux.

Le Community Manager du club n'a pas hésité à Twitter : "COMMUNICATION OFFICIELLE I Le C.D. Leganés refuse de participer à la Super League. S'il vous plaît. N'insistez pas. Demain, nous avons un match très important # LeganésPonferradina Merci."

Les supporters des clubs dégoûtés

Clairement ce projet est un coup de pression des clubs qui pensent ne pas être assez rémunérés par l'UEFA, notamment avec les recettes liées à la Ligue des champions.

Dans une année où les stades sont déserts et les caisses sont vides, les équipes ont besoin d'argent. Si cette situation peut se comprendre, elle n'est pas du tout du goût des supporters des clubs qui se sentent trahis par leurs dirigeants. En effet, si dans le football l'argent prend de plus en plus de place, ce projet va à l'encontre de l'essence même du sport.

L'esprit Coubertin semble être bien loin.

En Angleterre, les supporters Tottenham Hotspur Supporter’s Trust ont poussé un coup de gueule. Du côté de City également, les mots sont durs, de la part du Manchester City FC Official Supporters Club. Aujourd'hui, les amoureux du football semblent être, eux aussi, prêts à lutter contre cette pression financière.

Suivez la page Football
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!