Pour son retour sur les terrains, Neymar fait beaucoup parler de lui. En effet, après avoir passé près de 90 minutes sur la pelouse du Parc des Princes, le Brésilien s'est fait expulser après un geste d'humeur non maîtrisé. Une nouvelle fois frustré par sa performance personnelle et celle de son équipe, le joueur sera automatiquement suspendu pour le match contre Strasbourg. Néanmoins, si la direction parisienne pouvait craindre le pire de la part de la commission de discipline, cette dernière pourrait se montrer très clémente. On vous explique pourquoi.

Neymar n’a plus de sursis en cours

Quand on ne parle pas du Carnaval de Rio ou de l'anniversaire de sa sœur, on parle de Neymar pour des mauvaises raisons et notamment ce carton rouge reçu contre Lille. Demain, mercredi 7 avril, les coéquipiers du Brésilien iront défier le Bayern Munich. Quelques heures avant, la commission de discipline de la Ligue de Football Professionnel aura rendu son verdict concernant le joueur.

Si on craignait dans un premier temps le pire et potentiellement une fin de saison prématurée pour le joueur, il devrait échapper à cette sanction.

En effet, selon les informations RMC, le Brésilien n’est plus sous le coup du match de sursis qu’il avait reçu lors de son expulsion face à l’OM et son altercation avec Alvaro Gonzalez.

Un sursis court en effet sur 10 matchs en Ligue 1. Également, plusieurs éléments jouent "en faveur" du joueur. Il y a dans un premier temps, le fait qu'il ait pris deux cartons jaunes et non un carton rouge direct. Si le barème de la bousculade (5 matchs) peut être appliqué. Difficile toutefois, compte tenu des images, d’imaginer une sanction supérieure à 3 matchs de suspension.

La commission de discipline de la LFP peut par ailleurs assortir d’un nouveau sursis une partie de cette sanction. Le pire semble donc avoir été évité pour Neymar.

Neymar, une attitude qui agace

Le talent du joueur n'est pas à prouver bien évidemment. Néanmoins, son attitude laisse fortement à désirer. En effet, on a souvent parlé d'une hygiène de vie que l'on pourrait qualifier de "limite" pour un joueur de son standing. Les grands joueurs, comme Ronaldo ou Messi ne sont pas ou peu blessés, les autres comme Neymar, Hazard ou Bâle le sont. Pour le Brésilien, il y a aussi des gestes d'énervement qui agacent en interne et notamment ses coéquipiers.

Le PSG avait recruté le joueur pour qu'il soit un leader, qu'il aide l'équipe à passer un cap sur la scène européenne.

Pour le moment, le club de la capitale a échoué dans sa quête de Ligue des champions, mais le tirage au sort a offert une magnifique occasion à "Ney" de prouver qu'il est un joueur de top niveau. Il ne lui reste plus qu'à remettre les points sur les "i" dès demain...

Suivez la page PSG
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!