L'annonce de la création de la Super League hier soir a fait l'effet d'une bombe et a été l'un des sujets les plus discutés sur les réseaux sociaux.

12 clubs européens historiques : trois espagnols (Real Madrid, Atlético Madrid, Barcelone), six anglais (Manchester United, Liverpool, Arsenal, Tottenham, Chelsea, Manchester City ), trois et trois italiens (Juventus Turin, Inter Milan, AC Milan) ont officialisé ce 18 avril, la future compétition européenne de Football. Une compétition privée et fermée, concurrente de l’actuelle Ligue des Champions.

Selon les médias étrangers elle pourrait voir le jour dès cet été.

Cependant, l'UEFA et son président ont riposté ce lundi et ont montré la position officielle de l'organisation. De plus, Ceferin a veillé à ce qu'il y ait des sanctions à l'encontre des joueurs qui participeront à la Super League.

Les remontrances du président de l'UEFA envers Agnelli

Aleksander Ceferin, président de l'UEFA, rebondi sur la création de la Super League. "La qualification pour les compétitions européennes doit se faire au mérite. Tout le monde doit pouvoir rivaliser contre tout le monde. Je ne peux m'empêcher de montrer mon rejet à la création de cette compétition. Nous sommes tous contre cette décision", a t-il d'abord déclaré.

"Quatre-vingt-dix pour cent de l'argent de l'UEFA va au football et pas seulement à l'élite, mais également aux clubs amateurs. L'UEFA ne bouge pas que pour l'argent. La Super League n'est pas comme ça. C'est juste des affaires. Uniquement intéressé par les poches et non par la solidarité. Les valeurs du football sont différentes.

Nous ne le permettrons pas." Et il a ajouté: "Nous avons préparé une Ligue des champions moderne et attractive, à laquelle tout le monde peut participer et gagner".

Par la suite, il a décidé de se payer le président de la Juventus, Andrea Agnelli, à l'initiative de ce projet avec Florentino Perez, le président du Real Madrid et Joel Glazer, le propriétaire de Manchester United.

Les menaces de Ceferin contre les joueurs des clubs participants à la Super League

Le président de l'UEFA a également abordé un autre point chaud, les sanctions envers les joueurs des clubs de la Super League.

En effet, l'instance européenne pourrait décider d'interdire joueurs d'etre sélectionné et de participer aux rencontres internationales, ce qui pourrait avoir un impact majeur sur le prochain Euro.

Pour le moment, il n'y a pas eu d'officialisation mais la menace est là. La FIFA, pour sa part, s'est montrée moins belliqueuse dans sa déclaration. Bien qu'il ait montré sa désapprobation d'une «ligue séparatiste fermée», il a demandé à toutes les parties un dialogue pour parvenir à un accord.

Suivez la page Real Madrid
Suivez
Suivez la page Football
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!