2

C'est Dimanche dernier que le rappeur marseillais de 27 ans Jul, de son vrai non Julien Marie, s'est fait arrêter par les policiers. Au volant de sa voiture roulant à 160 km/h en direction de marseille, il lance des appels de phare aux autres voitures afin d'aller plus vite. C'est ainsi qu'il lance des appels de phares à une voiture un peu trop lente pour lui. Coup de malchance ou pas, il s'est avéré que ce véhicule était en fait une patrouille de la BAC (la brigade anti-criminalité). Par ailleurs, en plus d'être en excès de vitesse, Jul est avec un passager armé et possédant du Cannabis. Une interpellation s'ensuit.

Jul, le rappeur dérape

L'excès de vitesse du rappeur n'ayant pas été calculé, cela n'a pas été pris en compte lors de son interpellation.

Cependant, Jul est poursuivi pour sa conduite sous l'emprise de cannabis. Par ailleurs l'autre jeune homme présent dans la voiture avait lui aussi de la résine de cannabis sur lui et essayait de cacher un pistolet de calibre 9 mm. Pendant son interrogatoire, Jul aurait déclaré ne pas avoir été au courant de la présence de l'arme à bord du véhicule mais aurait par contre avoué avoir pris le volant sous l'emprise de stupéfiants (source: quotidien La Provence).

Le rappeur français a ainsi passé la nuit du dimanche 22 au lundi 23 octobre en garde à vue. Il est poursuivi par la justice pour conduite sous l'emprise de stupéfiants. Quant au passager de la voiture, déjà connu des services avant d'être majeur, il est poursuivi pour port d'arme.

Remise en liberté du rappeur

Le rappeur qui avait été l'objet d'une polémique lors de son succès aux Victoires de la musique, a été remis en liberté lundi dernier dans la soirée. En revanche, l'enquête se poursuit afin de déterminer notamment d'où vient l'arme présente dans le véhicule du chanteur.

Une source policière a précisé à l'Agence France-Presse que « l’enquête préliminaire se poursuit » sur « le volet de la possession de stupéfiants, la conduite sous stupéfiant ou le port d’une arme ». Le chanteur n'en a donc pas fini avec la justice.

C'est d'ailleurs la seconde fois que Jul se retrouve face à la Police dans une affaire judiciaire. L'an dernier, au mois de mai, il avait en effet été intérrogé concernant une affaire préliminaire. Une de ses chansons avait été signalée car il citait le nom d'une fonctionnaire de police et cette nomination s'accompagnait d'injures et d'une atteinte à la vie privée.