La candidate concernée par cette affaire n'en finit plus de faire parler d'elle. Après avoir choqué la toile par la violence de ses propos dans une autre affaire voilà qu'Alix Desmoineaux est de nouveau dans la tourmente, son attitude de nouveau mise en cause. Cette fois-ci c'est au volant de sa voiture qu'Alix a fait réagir. Alors qu'elle passe devant un contrôle de police elle partage une story sur Instagram dans laquelle on l'entend s'exclamer que les contrôles de police se font de manière discriminatoire, visant toujours des "noirs et des arabes". Mais ce n'est pas tout puisque Alix Desmoineaux insulte les policiers dans sa story en lançant un "bande de fils de p*te".

Au delà d'une simple critique ce sont donc des propos insultants à l'encontre des forces de l'ordre qu'elle a ainsi prononcé et qui ont suscité une grande indignation dans les rangs de la police. D'autant plus que la star de télé-réalité compte près de 2 millions d'abonnés sur son compte Instagram, de quoi aggraver la teneur des propos tenus.

L'indignation du syndiat policier, Unité-SGP-FO

Rapidement mis au courant des insultes prononcées à l'encontre de la police par celle qui n'a pas digéré la trahison de Benjamin le syndicat policier Unité-SGP-FO s'est empressé de réagir. Le secrétaire général de l'organisation policière, Yves Lefebvre, a ainsi exprimé toute sa colère. Il a dit ne pouvoir accepter que de tels propos puissent être prononcés sur les réseaux sociaux.

Pour lui cela incite directement à "la haine contre les forces de l'ordre" et ne peut être simplement qualifié d'injure. Autrement dit, la story publiée par Alix, au delà d'être insultante, constitue un délit et enfreint ainsi la loi. Pour cette raison le syndicat policier a décidé de ne pas en rester là et d'aller plus loin en exigeant une sanction claire.

Le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, saisi par le syndicat policier

Le syndicat de policier ne s'est donc pas contenté de manifester son indignation à l'égard de la story publiée par la candidate des "Marseillais aux Caraïbes". En effet le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, a été saisi par courrier avec pour demande qu'une plainte soit formée contre Alix Desmoineaux.

L'objectif affiché est clair, faire en sorte que les "propos délictueux" à l'encontre des forces de l'ordre ne se banalisent pas du fait d'une absence de sanction prononcée contre leurs auteurs.

A voir donc si Christophe Castaner, très occupé par l'actuelle crise du Covid-19, va répondre à cette demande du syndicat policier ou laisser courir cette affaire.

Suivez la page Télé-réalité
Suivez
Suivez la page Les Marseillais
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!