Bien avant le phénomène Harry Potter [VIDEO] dans laquelle nous avons grandi avec la saga. Il y a avait Amandine Malabul, une sorcière de onze ans qui intègre une école de sorcellerie, écrit par une écrivaine britannique Jill Murphy, sept tome comme la saga Harry Potter, publié entre 1974 et 2013. Après le succès du livre, Amandine Malabul a eu droit à plusieurs adaptations, un film cinématographique à l’occasion d’Halloween, une série britannique créer en 1998 qui marqua les débuts de l’actrice Felicity Jones, l’héroïne de star Wars : Rogue One, plus les spin off.

Cette année, Netflix s’attaque à une nouvelle version de la série de livre avec en vedette Bella Ramsey, alias Lyanna Mormont dans la série Game Of Thrones. Diffusée sur CBBC et sur Netflix depuis janvier 2017.

Critique sur la nouvelle adaptation

Amandine Malabul est incarnée par Bella Ramsey, qui tient un rôle très différents dans la série Game Of Thrones. A l’inverse de Lyanna Mormont, Amandine est issue d’une famille monoparentale, vivant seule avec sa mère, passionnée par le dessin. A l’instar de Harry Potter, elle est la seule de sa famille à être une sorcière. Amandine est mise à l’essai à l’école de sorcellerie afin de prouver qu’elle peut devenir une bonne sorcière. Au fil des épisodes, elle se lie d’amitié avec Pamela puis Isabelle dans le deuxième épisode. Il y a quelques similitudes avec Harry Potter, le cours de balai est une référence au premier épisode de la saga Harry Potter, lorsque Harry et ses camarades disent debout à leur balai. Quand Amandine dit ‘’j’adore la magie ‘’, c’est la même réplique du film Harry Potter et la coupe de feu. Elle a plusieurs points communs avec Harry, elle enfreint le règlement intérieur quand il faut, elle montre sa détermination et son courage surtout dans le dernier épisode.

Ils ont été élevé par une famille moldue jusqu’à leur onze ans. Elle se lie aussitôt d’amitié avec Pamela puis Isabelle qui forme un trio d’amitié comme Ron, Hermione et Harry. Amandine a une rivale Octavie, blonde tout comme Drago Malefoy. Mais contrairement au jeune sorcier, dont le collège Poudlard est mixte, l’école d'Amandine est composée que de filles, pas de répartition dans les maisons et mais les élèves ont chacune leur chambre avec un chat comme compagnon de chambre. La méchante de la saison 1, c’est la sœur jumelle de la directrice madame Jollidodue qui au fil des épisodes essaye de prendre le contrôle de l’école.

Il y a aussi une référence au gremlins lorsque Octavie, dit qu’il ne faut pas nourrir les dragons après minuit exactement comme dans le film ‘’Les gremlins’’ qui cite qu’il ne faut pas nourrir le gremlins après minuit. La fameuse règle qu'il ne faut utiliser la magie à des fins personnels références à la série Charmed, plusieurs évoqué plusieurs fois dans la série.

La prestation de Bella Ramsey est excellente, un bien fou de la voir avec le sourire contrairement dans Game Of Thrones où son personnage est assez froide, qui n'hésite pas à remettre les personnages en place, malgré son jeune âge. Son personnage d'Amandine est maladroite et souriante.

Une Harry Potter au féminin, moins sombre que l'apprenti sorcier, sans créature magique pour le moment hormis les grenouilles ensorcelés. Espérons qu'on aura droit à des dragons ou créatures magiques dans la saison 2 malgré leur petit budget de la production.

C’est une série bien réussit, destinée à un jeune public, malgré les effets spéciaux assez faible, ça reste une bonne série qu’on peut regarder petit et grand. Une saison 2 est en cours l’année prochaine en 2018.