La famille a reçu de nombreuses menaces de mort, la gagnante s'exprime et donne de ses nouvelles au Parisien.

Un cadeau inespéré

Un prime appelé Baba Noël s'était déroulé l'année dernière, en décembre. L'animateur de Touche pas à mon poste, Cyril Hanouna, a offert aux fans de l'émission de nombreux cadeaux. L'un d'eux était une maison d'une valeur de... 300 000 euros!

Céline, qui cumulait deux emplois et maman de trois garçons, qui avait eu la chance de remporter cette maison. Une grande maison, neuve, proche de Melun, dotée de plusieurs chambres et d'un jardin.

Un rêve devenu réalité

La jeune femme n'aurait pu rêvé mieux comme cadeau ! Elle était mère de famille et divorcée et ses fins de mois étaient très difficiles avec un maigre salaire de 700 euros. Elle avait décidé de participer en voyant sur Facebook une annonce recherchant une famille en difficulté vivant près de Melun.

Plusieurs jours plus tard, l'inattendu se produisait : Cyril Hanouna [VIDEO] l'appelait pour lui annoncer qu'elle était la future propriétaire !

Il lui fallut du temps pour réaliser que tout cela n'était pas qu'un conte de fées, comme elle l'a déclaré lors d'une interview au Parisien.

"Jusqu’à la remise des clés six mois plus tard, je n’y croyais pas. Je pensais que Cyril Hanouna s’était foutu de moi. En fait, il a changé nos vies." se réjouit-elle.

Une vie bouleversée

Elle n'avait désormais plus besoin d'aller d'un marché à un autre en tant que vendeuse pour financer ses fins de mois, deuxième petit boulot qu'elle effectuait le week-end. La peur du loyer mensuel à payer avait enfin disparu, et elle pouvait enfin partager plus de temps avec ses enfants le week-end.

Malheureusement, les jaloux ont très rapidement pointé le bout de leur nez.

En effet, la jeune maman a révélé que ses fils Enzo, Ethan et Nolan ont fait l'objet de violents messages sur le réseau social Twitter pendant un long moment. Certains de ces messages sont allés jusqu'à menacer de mort la famille.

Harcèlement et menaces de mort...

"Pendant plusieurs mois, mes enfants se sont faits insul­ter sur Twit­ter. J’ai dû porter plainte pour harcè­le­ment car j’ai reçu des menaces de mort. Après, je m’en fiche. Nous, on est heureux." a déclaré Céline lors de son interview.

Elle ajoute aussi que la production de l'émission diffusée sur C8 l'avait mise au courant et prévenue que dans ce genre de situation, les personnes jalouses pouvaient être nombreuses.