Les fans du Seigneur des Anneaux se rappellent de cette bombe [VIDEO] lâchée en fin d’année dernière. #Amazon a déboursé pas moins de 250 millions de billets verts pour mettre la main sur la franchise signée J.R.R. Tolkien. Le célèbre site de e-commerce, qui diversifie ses activités, compte bien produire une série #Le Seigneur des anneaux destinée à venir enrichir l’offre vidéo de Amazon Prime Video, et ainsi tenir la barre face à la déferlante Netflix. Selon Reuters, Amazon devra, une nouvelle fois, mettre la main à la poche, en accordant une enveloppe de 500 millions de dollars pour les deux premières saisons.

500 millions de dollars de budget

La série Le Seigneur des Anneaux d’Amazon [VIDEO] pourrait-elle devenir la série TV la plus chère de l’histoire ? C’est fort possible.

Un demi-milliard de dollars, en voilà une grosse somme et surtout l’un des plus gros budgets attribué à une série. À titre de comparaison, la saison 6 de Game of Thrones [VIDEO], soit la série la plus chère de HBO, aurait couté un peu plus de 100 millions de dollars, loin derrière les 250 millions attribués à chaque saison de cette prochaine série Le Seigneur des Anneaux. Si ce budget de départ peut encore augmenter, on notera tout de même qu’il n’égale pour le moment pas celui de la saison 5 d’Urgences, qui avait couté à la chaine NBC 13 millions de dollars par épisodes, soit 280 millions de billets verts pour la saison entière !

On notera également que la série de films Le Seigneur des Anneaux signée Peter Jackson avait couté en tout et pour tout 280 millions de dollars, ce qui était déjà un budget colossal pour le cinéma.

Une série pour attirer des abonnés sur Prime

Comme le déclarait Jeff Bezos en 2016, "quand on gagne un Golden Globe, cela nous aide à vendre plus de chaussures".

Bien que le patron d’Amazon, devenu récemment l’homme le plus riche au monde, soit un énorme fan de l’univers créé par Tolkien et prend cette prochaine série très au sérieux, l’intérêt du site de e-commerce à faire des #Séries TV est tout autre. Le but est clairement d’attirer le plus de monde possible sur le service Amazon Prime, qui offre la possibilité d’accéder au service de vidéo en streaming du groupe, mais aussi, et surtout, d’obtenir la livraison en un jour et ainsi de booster les ventes et accroître significativement le chiffre d’affaire global.

La dystopie tirée d’un roman de Philip K. Dick The Man in the High Castle, la série phare et la plus coûteuse d’Amazon Prime Video à l’heure actuelle, aurait par exemple coûté 72 millions de dollars en moyenne par saison. Cette série, visionnée par 8 millions d’américains en 2017, aurait en outre permis d’attirer 1,15 millions de nouveaux abonnés sur Prime. La série étant renouvelée pour une nouvelle saison, cela prouve bien que la stratégie adoptée par le géant de l’e-commerce paye, et que cela lui est rentable.