Le dernier épisode de #The Walking Dead s'achevait sur Rick lisant la lettre de son fils Carl sans pour autant en révéler les mots. La bonne nouvelle est que nous n'aurons pas à attendre une semaine pour en connaître le contenu puisque la chaîne AMC [VIDEO] a déjà mis à disposition des fans la séquence d'ouverture du prochain épisode dans laquelle on peut voir Rick découvrir l'ultime message de Carl; lu pour les spectateurs par la voix de Chandler Riggs.

Les souvenirs d'enfance de Carl

Tout d'abord, Carl se remémore différents souvenirs d'avant l'apocalypse et d'autres qui ont lieu après avec un passage évoquant la prison des saison 3 et 4 :

"Je me souviens de mon huitième anniversaire à KCC avec ce gâteau géant et tante Eavey qui a fait une courte apparition nous surprenant tous. Je me souviens de maman, je me souviens de l'école et des sorties au cinéma et les vendredis pizza et dessins animés, et grand-mère et grand-père et l'église. Ces barbecues l'été et cette petite piscine que tu m'as offert. Nous aurions pu l'utiliser dans la prison.

Tu m'as raconté ces promenades que nous avons faites quand j'avais trois ans. Tu me tenais la main tout le long du quartier jusqu'à la ferme de Ross ... Je ne savais pas que je me souvenais d'eux, mais c'est le cas. Parce que j'ai vu le soleil, et le maïs, et cette vache qui a marché jusqu'à la clôture et m'a regardé dans les yeux, et tu m'as parlé de tout ça, mais ça n'est pas l'important. C'est ce que j'ai ressenti. Je me sentais heureux et spécial, je me sentais en sécurité. "

Protéger ceux qu'on aime

Dans la suite de la lettre, Carl explique comment il a toujours vu son père comme un protecteur et comment il aurait aimé lui faire sentir ce même sentiment de sécurité:

" Je pensais que grandir, c'était trouver un emploi et peut-être une famille, être adulte, mais ... grandir, c'est faire en sorte que vous et les gens que vous aimez soient en sécurité. Autant que possible, parce que certaines choses arrivent. Elles se sont déjà produites avant, tu t'es fait tiré dessus avant que les choses ne se gâtent, c'est comme si j'avais eu l'impression que les choses s'étaient mal passées parce que tu avais été abattu. Je veux te donner l'impression d’être en sécurité, papa. Je veux que tu le sentes comme lorsque tu tenais ma main. Que tu le ressentes juste pendant cinq minutes. Je donnerais n'importe quoi pour te faire sentir comme ça maintenant."

Une envie de vengeance éclipsée par la réalité des choses

Carl explique ensuite que, tout comme son père, il avait soif de vengeance contre #Negan.

Mais sa visite au sanctuaire lui a fait prendre conscience que des vies innocentes étaient menacées dans les deux camps :

" Je voulais tuer Negan, j'aurais aimé le faire, peut-être que tout serait terminé. Je ne pense pas que ce soit fait maintenant. Tu es encore sorti, mais je ne pense pas qu'ils se soient rendus. Papa, ce sont des gens ordinaires, des personnes âgées, des jeunes, des familles, tu ne veux pas qu'ils meurent papa. Nous sommes si près de tout recommencer, et nous avons des amis maintenant. C'est le monde plus vaste dont Jesus a parlé: le Royaume, la colline ... il doit y avoir plus d'endroits, plus de monde, une chance pour tout changer et continuer à changer.Tout le monde donne à chacun la possibilité d'avoir une vie, une vraie vie."

La paix par dessus tout

Enfin la dernière partie de la lettre pourrait faire que Rick [VIDEO] arrive enfin à faire passer sa pitié avant sa colère pour satisfaire le dernier souhait de son fils d'un monde meilleur :

"Donc s'ils ne veulent pas y mettre fin, il faut le faire.Tu dois leur donner un moyen d'en sortir, tu dois faire la paix avec Negan, trouver un moyen d'avancer d'une manière ou d'une autre, nous ne devons pas oublier ce qui s'est passé, mais tu peux faire en sorte que ça ne se reproduise jamais. Que personne n'ai plus à vivre de cette façon. Que chaque vie vaut quelque chose. Tout recommencer. Montrez à tout le monde qu'ils peuvent être à nouveau en sécurité sans tuer. Qu'ils peuvent se sentir à nouveau en sécurité. Qu'on peut revenir au temps des anniversaires, de l'école et du travail, et même des vendredi soir pizza, d'une manière ou d'une autre. Et aux balades avec un père et son fils de 3 ans ans, se tenant par la main. Fais revenir cela, papa. Et fais ces promenades avec Judith. Elle s'en souviendra.

Je t'aime. Carl." #TWD