Depuis le décès du célèbre chanteur Johnny Hallyday, sa famille n’arrive toujours pas à trouver un terrain d’entente en ce qui concerne le partage des biens amassés par le rocker. Une histoire de partage des biens [VIDEO] qui devait se résoudre entre membres de la famille mais qui a fini par devenir l'une des affaires de succession les plus suivies du monde.

Partage des biens : toujours pas d’accord entre les clans

Concernant cette affaire de règlement de succession, les différents clans avaient commencé de nombreuses discussions qui devaient normalement aboutir à une fin heureuse. Mais face à l’hypocrisie de certains et les multiples droits demandés par d’autres, les deux clans ne peuvent vraiment pas résoudre leurs différends et doivent finalement avoir recours à l’intervention de la justice.

L’album posthume de Johnny relance la bataille dans le clan Hallyday

Après de longues semaines d’absence, Laeticia Hallyday est de retour à Paris pour le lancement de l’album posthume de son défunt mari. Mais cela va plus loin, car d’ici peu elle sera devant les juges pour cette affaire de succession, qui commence déjà à empoisonner sa vie.

Quelles sont les véritables raisons de cette hache de guerre ? Laeticia Hallyday exige, selon ses avocats, d’avoir la plus grande part des biens (en tant que veuve du regretté), ce qui inclut aussi le label musical de son mari. Une demande que tout le monde n’approuve guère et surtout pas David Hallyday.

Laura Smet et David Hallyday demandent autre chose. Selon leurs avocats, ils demandent le droit de protection de l’interprétation et de la mémoire du défunt, ce qui leur permettrait d’avoir un plus grand regard sur les nombreux biens musicaux du chanteur.

Le clan désire bénéficier en plus des parts de l’héritage d’un droit moral, pour pouvoir consulter et donner leur avis sur les publications de n’importe quelle chanson de l’œuvre funeste du défunt.

Le litige sur l'héritage Hallyday : la justice tranchera le 30 novembre prochain

Bien que banale, cette affaire est très importante, car sans une issue favorable, elle aura d’énormes conséquences pour cette famille entière. Elle pourrait ainsi être à l’origine du gel de tous les biens du chanteur par la justice ou encore faire l’objet d’une analyse minutieuse de la provenance de ces avoirs financiers. Ce qui est certain, c'est que le 30 novembre prochain, toutes les parties satisfaites ou non se plieront à la décision de la justice, avant de faire appel si tel est leur souhait. Pour ne rater aucune péripétie de cette histoire, restez juste connectés.