Ce jeudi, a été diffusé sur la chaîne TFX, un reportage intitulé : "Télé-réalité : que sont devenues les stars des émissions cultes ?". Dans celui-ci, certaines personnalités de la télé-réalité sont revenues sur leur parcours et sur leur évolution. C'est notamment le cas de Loana, découverte dans la toute première émission du genre : "Loft Story", qui se confie notamment sur l'évolution de la télé-réalité.

Loana, une pionnière fière

Avant d'entrer dans le vif du sujet, à savoir son ressenti sur les émissions de télé-réalité actuellement, la jeune femme a tenu à s'exprimer sur le "Loft Story", première émission du genre en France.

Loana se dit ainsi "chanceuse d'avoir pu être l'une des premières" et se considère un peu comme une "ambassadrice de ce nouveau monde". Malgré les hauts et les bas qu'elle a pu connaître, elle n'échangerait pour rien au monde sa vie. Sans cette émission, elle déclare qu'elle n'aurait pas pu faire tout ce qu'elle a fait : "des voyages, des rencontres etc". La candidate conclut son passage en exprimant sa gratitude à sa mère, qui l'a inscrite au programme : "Je suis contente d'être Loana".

Un peu plus tard, à la question de savoir comment elle expliquait le fait que les gens étaient toujours attachés à elle, la jeune femme a une réponse toute faite.

En effet, selon ses dires, les gens se souviennent souvent d'un moment heureux de 2001 : l'année du Bac, un mariage, un accouchement. L'ancienne candidate du "Loft" déclare également que les gens qui la suivent, ont aujourd'hui son âge et ont pu grandir avec elle.

"La télé-réalité d'aujourd'hui est devenue dangereuse"

Entre le Loft en 2001 et les émissions que l’on peut avoir aujourd’hui, on observe deux mondes différents et Loana confirme cette tendance.

Vous l'avez manqué?
Cliquez sur le boutton ci-dessous pour voir les informations que vous ne voulez pas manquer, au moment où elles arrivent.
Télé-réalité Les Marseillais

En effet, la jeune femme déclare qu'à ce jour pour se faire voir, il fallait être la plus belle, le plus beau, le plus déconneur, le plus trash etc... La jeune femme déclare qu'à côté de ce qui se fait maintenant, "en 2001 c'était enfantin" et évidemment, il y a une cause à tout cela : les réseaux sociaux. Selon la jeune femme : "il n' y a plus aucune barrière et tout est dans la surenchère".

Loana en rajoute une couche et déclare que le monde de "la télé-réalité est devenu dangereux pour ceux qui la font et ceux qui la regarde".

Enfin, la candidate termine en disant qu'en 2001, ce genre d'émission permettait aux jeunes de s'identifier à certains candidats, mais aujourd'hui, c'est impossible :"tout est dans l'apparence et dans le calcul".

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite