Trois amateurs en pâtisserie, de superbes gâteaux à reproduire, 10 000 dollars à remporter : un concept tout à fait banal me diriez vous. Mais c'est sans compter la maladresse des candidats, les désastres culinaires en cascade et les improbables "chef d'oeuvres" présentés à la fin de compétition. Le tout sous le regard désemparé des juges qui ne cachent pas leur hilarité ! "C'est du gâteau"( "Nailed it" en version originale), c'est l'émission de cuisine feel-good diffusée par Netflix depuis 2018, qui va vous réconcilier avec votre tablier.

Publicité

Nuls en cuisine ? Eux aussi

Ne soyez plus honteux de vos échecs culinaires, "C'est du gâteau" met à l'honneur les pâtissiers les plus lamentables d'Amérique ! Trois candidats, à la volonté farouche mais aux talents culinaires inexistants, s'affrontent au cours de deux épreuves de cuisine où il est question de reproduire d'incroyables gâteaux réalisés par des grands chefs. Les difficultés, et les catastrophes, vont crescendo : refaire une friandise ou une confiserie dans un premier temps, et reconstituer un superbe gâteau extrêmement élaboré dans un deuxième temps.

La maîtrise du cake design n'étant pas à la portée de tout le monde, on assiste immanquablement à une débâcle gastronomique. Préparation de pâte douteuse, cuisson ratée, création de décorations hideuses, montage bancal... C'est la débandade générale ! Eclats de rire assurés !

Une animation savoureuse

Ce joyeux chahut est orchestré d'une main de maître par la délicieuse et rayonnante Nicole Byer. Elle est secondée par "le plus américain des chocolatiers français", le sympathique et non moins professionnel : Jacques Torres (meilleur ouvrier de France en 1986).

Publicité

Ce charmant duo, indulgent et bienveillant, reçoit à chaque émission une personnalité de la pâtisserie afin d'évaluer les trois concurrents. On ne se prend pas au sérieux, on rit de bon coeur et on prend en affection les malheureux candidats qui se débattent avec le robot pâtissier et les colorants alimentaires, se perdent dans la réserve et s'affolent à la vue du chronomètre. Ce sont à chaque fois 30 minutes de pur bonheur qui s'achèvent par la dégustation, rarement appétissante, des tant attendues reproductions.

Et pour récompenser le meilleur, ou plutôt le moins mauvais, ce sont 10 000 dollars à la clé. La formule est si alléchante que le Mexique se lance également dans l'aventure cette année avec comme animateurs, le comédien Omar Chaparro, et la professionnelle de la pâtisserie, Anna Ruiz. On souhaite longue vie à ce concept si convivial qui rend le monde de la cuisine bien plus digeste !