Le célèbre coiffeur Jean-Louis David est mort ce mercredi 3 avril à Epalinges, en Suisse, où il résidait depuis 2002. L'entrepreneur aurait été emporté par une longue maladie.

L'âge d'or de la coiffure

Né le 24 mars 1934 dans une famille de coiffeurs originaires des Alpes Maritimes, Jean-Louis David a connu l'âge d'or de la coiffure. Employé au salon Gabriel Garland, il a eu le privilège d'avoir pour cliente la mythique actrice Kim Novak.

C'est en 1961, avenue de Wagram, à Paris qu'il ouvre son premier salon. Très vite, de nombreuses stars françaises et internationales font le choix de lui confier leur chevelure. Coiffeur officiel du festival de Cannes et féru de mode, il travaille en parallèle pour de prestigieuses revues et assiste des photographes légendaires comme Helmut Newton ou Richard Avedon. Il crée ensuite la coupe dégradée, véritable révolution dans le monde de la coiffure.

Cette coupe à plusieurs longueurs de cheveux sublime le visage et permet de redonner du pep's et de la structure sur cheveux longs ou courts. Jean-Louis David est aussi le créateur de la « résille », une décoloration légère partant de la racine jusqu'aux pointes des cheveux et offrant un effet glamour et subtil.

Un visionnaire

L'empire de Jean-Louis David naît véritablement dans les années 1975/80 quand ce dernier crée un système de salons de coiffure franchisés.

Ne manquez pas les dernières informations!
Cliquez sur le sujet qui vous intéresse le plus. Pour ne rien manquer, nous vous tiendrons informé des dernières informations sur le sujet.
Femmes

En 1994, 1000 salons portent son nom, perpétuant ainsi sa technique. Omniprésent, l'entrepreneur opte pour des lieux épurés qu'il dessine lui-même, photographie les photos des catalogues, dispense des formations par vidéos à ses coiffeurs et anime également des conférences dans le monde entier. Il lance également une large gamme de produits cosmétiques allant du maquillage aux soins capillaires. Il commercialise aussi du matériel de coiffure à destination des professionnels comme du grand public.

Businessman hors-pair, il avait cédé les commandes de son entreprise à son fils aîné, mais face au déclin de la marque, l'enseigne avait due être successivement rachetée en 2002 et en 2007. Cette dernière appartient désormais au groupe Provalliance, dirigé par le coiffeur et homme d'affaires, Franck Provost. À la tête d'une fortune estimée entre 100 et 200 millions de francs suisses, Jean-Louis David avait choisi l'exil fiscal.

Avant sa mort, il coulait une retraite paisible dans sa propriété d'Epalinges, près de Lausanne.

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite