Tout a commencé le 8 avril dernier, lorsqu'un article publié sur slate révélait que le prince William aurait eu une liaison avec Rose Hanbury durant la grossesse de Kate Middleton. La duchesse de Cambridge, prête à tout pour éloigner celle qui fut son amie des bras de son époux, s'est d'ailleurs vue attribuer le surnom de "Vaporizer in chief” par la presse britannique. Mais aujourd'hui, tous les regards sont braqués vers la femme qui vient rappeler à la famille royale de bien mauvais souvenirs.

Rose Hanbury, un ancien mannequin proche de la famille royale

Âgée de 35 ans, Rosemary Hanbury est une ancienne recrue de l'agence de mannequins Storm management. Habituée des soirées mondaines, proche de Hugh Grant et It girl, elle est célèbre pour avoir posé en bikini rose au côté de Tony Blair, Premier ministre de l'époque.

Publicité

En 2009, la jeune femme a épousé le marquis de Cholmondeley, de vingt-trois ans son aîné. Le couple est parent de 3 enfants, des jumeaux nés en 2009 et une petite fille, née en 2016. Amie de longue date de Kate Middleton, Rose Hanbury a toujours été proche de la famille royale. Sa grand-mère aurait même été l'une des demoiselles d'honneur de la reine Elizabeth II lors de son mariage avec le prince Philip en 1947. Depuis le scandale, le couple Cholmondeley a été mis à l'écart de Kensington Palace.

La colère du Prince Harry

« C’est ça qui a ruiné notre enfance, tu fais les mêmes conneries que papa, tu as trois jeunes enfants ! » Ce sont les mots que le prince Harry, furieux, auraient lancé au prince William. L'ambiance serait donc électrique entre les deux frères. Il est vrai que cette rumeur d'infidélité peut surprendre tant les deux princes ont souffert de l'attitude de leur père et du désarroi de leur mère durant leur enfance. La liaison du prince Charles avec Camilla Parker Bowles avait considérablement fragilisé Lady Diana et fortement perturbé les enfants du couple princier. Affaiblie par le scandale, l'aura de la famille royale avait été affaiblie par le scandale.

Publicité

Un secret de polichinelle

Célèbre tabloïd britannique, le "Sun" a reçu un avertissement de la part du palais après la parution d'un article au sujet de l'affaire. Il aurait été expressément demandé au magazine de ne rien publier à propos de cet adultère supposé qui secoue actuellement la famille royale. Selon la journaliste Nicole Cliffe, il semblerait que ce soit Rose Hanbury elle-même qui ait dévoilé les détails de son aventure avec le prince William à ses proches. Enfin, toujours d'après la collaboratrice du Sun, l'intégralité du milieu aristo aurait été au courant de la rumeur depuis des mois et l'histoire ne demandait qu'à être ébruitée.

C'est désormais chose faite.