Touche pas à mon poste a pour but de relayer l'actualité de la télévision française mais aussi de lancer le débat sur plusieurs faits, souvent en créant des polémiques. Ainsi, Cyril Hanouna et son équipe n'hésitent pas à donner leurs avis sur les présentateurs et organisations d'autres chaînes de télévision se démarquant de C8. Récemment, c'est Arthur, présentateur de TF1 qui en a pris pour son grade. Cyril Hanouna avait critiqué le style vestimentaire du présentateur en disant qu'avec ses "épaules larges", "un simple tshirt" suffirait à l'habiller.

Il lui avait donc conseillé d'arrêter de porter des vestes bombers en renchérissant avec un autre tacle : "Toi ton corps il est comme ton décor, il est penché". Mais ce jeudi 6 janvier, c'est un autre présentateur qui a reçu les critiques de l'équipe de TPMP.

"Il a un ton extrêmement moralisateur"

Nagui a récemment fait parler de lui en déclarant qu'il présenterait et produirait une nouvelle saison d'Intervilles, le célèbre jeu télévisé centré autour de vachettes. Mais voilà, le présentateur de France 2 a décidé de continuer l'émission...

sans vachette. Nagui a justifié sa décision en pointant du doigt les conditions dans lesquelles les animaux étaient traités en coulisses. Cette annonce n'a pas du tout plu à l'éleveur des vachettes de l'émission, Teddy Labat, qui s'est exprimé sur le sujet en disant que Nagui n'avait jamais réellement intéressé au bien-être des vaches ou à ce que son équipe leur donnait à manger ni à leurs conditions d'hygiène.

Il précise d'autant plus qu'ils faisaient tout pour prendre des précautions en lavant les bêtes en les brossant et en "protégeant leurs cornes". Il avait conclu en disant : "Il venait pour le tournage et repartait aussitôt après".

Après avoir entendu cela, les avis sur la décision de Nagui ont été mitigés et ce, jusque sur le plateau de TPMP. C'est alors Sophie Coste qui a commencé à prendre la parole pour critiquer le présentateur d'Intervilles.

Elle reconnait que ce dernier est très "green" et "écolo" mais "trouve qu'il a ce discours et un ton extrêmement moralisateur, souvent dans ses émissions, où il reproche le comportement de certains candidats". Elle aurait donc voulu que Nagui tienne son discours sur la cause animale avec plus de simplicité, "on peut avoir un comportement exemplaire, sans pour autant blâmer les autres", a-t-elle conclu.

"C'est de l'opportunisme"

Suite à la réaction de Sophie Coste, Gilles Verdez, qui tente coûte que coûte de récupérer sa compagne Fatou, a soutenu la chroniqueuse dans ses propos. Il a repris l'argument de l'éleveur afin de montrer que Nagui ferait preuve d'"opportunisme" : "II y a un côté : je défends les animaux, et de l'autre côté, je ne me suis jamais intéressé aux animaux, aux vachettes pendant que je faisais le programme.

Donc ce n'est pas bien !". Gilles Verdez a conclu en ajoutant : "C'est de l'opportunisme et ça, ca ne me plait pas".

Nagui n'a pas encore répondu à ces propos. Intervilles, qui avait pris fin en 2009, va revenir au devant de la scène avec aux commandes Nagui, Valérie Bègue et Bruno Guillon sur France 2.

Ne manquez pas notre page Facebook!