Touche Pas à mon Poste est connue pour ses débats, ses polémiques et pour l'humour qui règnent sur le plateau de C8. Avec Cyril Hanouna aux commandes, les chroniqueurs font peu à peu leurs marques et des liens d'amitié et d'amour se tissent entre eux. Récemment, plusieurs chroniqueurs ont partagé leur amour pour leurs collègues. Matthieu Delormeau a écrit un poème à Jean-Michel Maire pour lui déclarer son amitié, ce qui a beaucoup ému les chroniqueurs. D'autre part, Gilles Verdez a embrassé Isabelle Morini-Bosc suite à un défi, ce qui lui a apporté des ennuis avec sa compagne Fatou.

Mais ce jeudi 7 février, ce n'était pas une atmosphère bienveillante et d'amour qui régnait sur le plateau. Cyril Hanouna ressentait depuis plusieurs semaines des tensions entre deux de ses chroniqueurs, il a essayé d'y remédier mais les choses ont mal tourné.

"T'es mort mec", déclare Naulleau à Jean-Michel Maire sur TPMP

Cyril Hanouna semble attaché à son équipe et il tombe donc sous le sens qu'il veuille que chacun d'entre eux se respecte et se côtoie cordialement afin d'avoir une bonne ambiance lors de la diffusion en direct de l'émission de Touche Pas à mon Poste.

C'est pour cela qu'il a décidé de percer l'abcès par rapport à la guerre ouverte entre Jean-Michel Maire et Eric Naulleau. Ainsi, lors de la séquence "Le Jeu des Vérités", il a révélé une séquence hors antenne sur laquelle on y voit Jean-Michel Maire donner un papier à Eric Naulleau sous le nez de Valérie Bénaïm bien intriguée. Eric Naulleau lit alors le papier et lance un regard froid à son collègue pour ensuite ouvrir le papier et lui montrer de manière à ce que Valérie Bénaïm puisse aussi le lire.

L'auteur de la lettre semble gêné et repousse le papier. C'est alors que Naulleau déclare: "T'es mort mec".

Après quelques minutes intrigantes, Cyril Hanouna a alors dévoilé ce qu'il y avait écrit sur ce mystérieux papier : "La seule chose que tu as (sic) lu dans TPMP, c’est ton contrat. Tu as un très beau profil. Félicitations, on dirait mon cul". Suite à cette révélation, le présentateur de TPMP a demandé à ses chroniqueurs de se présenter leurs excuses et de faire la paix.

Naulleau a alors révélé que ce n'était pas le seul papier qu'il avait reçu de la part de son ennemi mais a ajouté qu'il avait aussi "insulté la langue française". Une provocation en plus qui a incité Jean-Michel Maire à se défendre et sortir les crocs.

"Je voudrais qu'il s'excuse"

Plutôt que de faire la paix, les échanges d'insultes ont repris librement, Jean-Michel Maire décidément obstiné à ne pas tendre l'autre joue n'a pas hésité à casser son camarade en plein direct.

Eric Naulleau a pris le rôle de la victime en disant "Moi j'ai rien à dire je suis venu là pour écouter, des excuses éventuellement". Mais Jean-Michel Maire n'a pas plié, et a répondu : "Si il veut entendre des excuses l'émission BTP n'est pas prête de commencer", faisant référence au programme suivant TPMP. Après plusieurs échanges tendus, Jean-Michel Maire a terminé par dire que lui aussi méritait des excuses : "Je voudrais dire que chez moi il y a un code d’honneur qui veut qu’on ne balance pas au chef ce qu’on se dit entre camarades. Je voudrais qu’il s’excuse". Pour finir par conclure en disant : "Tu vois la mer** que tu as foutue conn***?". Les deux chroniqueurs ne semblent donc pas prêts à enterrer la hache de guerre.

Ne manquez pas notre page Facebook!