Kim Glow est décidément au cœur d’une grande polémique et les critiques enflent sur les réseaux sociaux. En effet, la jeune femme s’est fait connaître par ses nombreuses participations dans de nombreuses émissions de télé-réalité. Il y a quelques jours, l’influenceuse Kim Glow est apparue dans une scène hystérique sur son compte Instagram et a lancé des propos choquants qui lui ont coûté très chers.

Kim Glow taclée par les internautes après ses propos choquants

Tout a commencé le 16 mars dernier en Tunisie lorsque l’influenceuse Kim Glow s’est s’affichée sur Snapchat dans un état de panique après avoir été bloquée à l’aéroport suite à la suspension des vols, mesures prises contre la propagation de l’épidémie du Coronavirus et a même demandé d’être rapatriée par avion militaire.

Par la suite, la jeune femme a qualifié la Tunisie de "dictature" provoquant ainsi la colère des internautes. “C’est rigolo deux minutes, mais ce n’est pas notre pays. Ici, c’est la dictature”, a-t-elle lancé sur son compte Instagram. Pire, elle a avancé des propos mal placés à l'égard des personnes qui travaillent pour un salaire de SMICS. Ses propos ont choqué plusieurs personnes, notamment le fameux youtubeur Mohamed Henni, qui a vivement clashé Kim Glow sur sa chaine.

Les internautes ainsi que certains candidats de télé-réalité se sont également manifestés contre sa réaction, c’est le cas de Aurélie Dotremont, Alix, Vivian, Melanight ou encore Raphaël Pépin et bien d’autres qui n'ont pas hésité à demander aux internautes de ne plus suivre Kim Glow sur les réseaux sociaux.

Les internautes sont en colère et les appels se multiplient pour se désabonner de ses comptes. "On bosse pour payer nos factures, on vit bien, on connaît la valeur de ce qui nous entoure. Et on ne vend pas nos fesses pour se faire du fric" ou encore "Il n’y a pas que de l’eau dans son cerveau, il y a aussi beaucoup d’espace vide !", "Les gens comme toi me dégoute" sont des commentaires que l'on peut lire en commentaires sur les réseaux sociaux.

Kim Glow présente ses excuses auprès de ses haters

Après sa sortie déplacée qui lui a attiré des foudres de critiques, Kim Glow, qui voit alors sa popularité en train de dégringoler, s’est excusée en cherchant ainsi à se faire pardonner après avoir déclaré que la Tunisie était une dictature et après avoir méprisé les gens qui travaillent moyennant un salaire de SMIC.

"Ce que j’ai dit est impardonnable, je vous présente mes excuses, je n’en pensais pas un mot", a-t-elle expliqué sur Snapchat avant de poursuivre : "Je n’ai pas voulu manquer de respect à toutes les personnes qui travaillent… Je défie quiconque de ne pas craquer après avoir lu des milliers de messages de haine des gens qui me souhaitent la mort et d’autres atrocités inimaginables…". Par ailleurs, les internautes n’ont pas accepté les excuses de Kim Glow et ont appelé désormais au boycott de la jeune femme et aussi des marques qu'elle représente sur les réseaux sociaux lors de ses placements de produits, et ce, pour nuire à son business.

Il parait que Kim Glow n’a pas bien mesuré l’ampleur de ses Commentaires déplacés qui ont suscité une vague de colère, elle est désormais assaillie de critiques et de menaces de mort.

En tout cas, ce qui est sûr pour le moment, c’est que ses excuses ne seront pas suffisantes pour regagner la confiance des internautes.

Suivez la page Télé-réalité
Suivez
Suivez la page Les Marseillais
Suivez
Suivez la page Les Anges
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!