Pour la première fois depuis presque 2 mois, Cyril Hanouna était de retour, ce lundi 11 mai sur les plateaux de C8 pour sa nouvelle émission : "C que du Kiff". L'un des sujets mis sur la table par l'animateur était les menaces de mort reçues par les candidats de télé-réalité et notamment ceux de "Koh-Lanta". Et pour le moins qu'on puisse dire, ce sujet a fait réagir les chroniqueurs et surtout Jean-Michel Maire.

Jean-Michel Maire menacé de mort plusieurs fois

Pour ce premier numéro de "C que du Kiff", Cyril Hanouna est revenu sur l'actualité de la télévision. L'une des actualités principales était notamment la trahison de Régis dans le dernier épisode de "Koh-Lanta".

Cette trahison avait fait parler sur les réseaux sociaux, puisque le jeune homme a reçu de nombreuses menaces de mort. Ainsi, c'était l'occasion pour les chroniqueurs, de donner un avis sur le sujet et de dire si lui aussi avait déjà eu des menaces sur les réseaux sociaux. Si tout le monde a trouvé cela abject, Jean-Michel Maire de son côté, a fait une déclaration plutôt surprenante. En effet, l'ancien journaliste a déclaré qu'il avait fait l'objet de "beaucoup" de menaces de mort après ses interventions dans "Touche pas à mon Poste".

Le chroniqueur de la nouvelle émission a déclaré qu'il en avait notamment reçu énormément lorsqu'il avait pris la parole sur une séquence polémique de LCI. Pour rappel, en avril dernier, Jean-Paul Mira, qui est chef de la réanimation du côté de Paris à l'hôpital Cochin, avait provoqué l'indignation de l'ensemble des téléspectateurs en déclarant que s'il fallait faire une étude sur un vaccin (contre le Coronavirus), il fallait la faire en Afrique.

De son côté, Jean-Michel Maire avait dit : "Je suis désolé, c’est peut-être du cynisme complet, mais quelle autre solution on a pour aider l’Afrique ? (…) L’Afrique a beaucoup moins de moyens pour s’en sortir. Donc évidemment, c’est une manière de les aider". Une déclaration qui avait fait bondir ses camarades en plateau et les téléspectateurs.

Le chroniqueur semble plutôt rassuré

Très rapidement après sa déclaration sur le plateau de "Touche pas à mon Poste", Jean-Michel Maire a reçu de nombreux messages de haine et de nombreuses menaces de mort. Ce lundi 11 mai, il a pris la parole en indiquant qu'il ne prenait pas forcément les menaces pour argent comptant.

En effet, le chroniqueur explique: "Je m'étais mal fait comprendre. J’avais pris un tombereau d’insultes ! Je peux comprendre, les insultes je les reçois comme les compliments. Je comprends très bien et j’essaie de m’excuser quand je peux. Je comprends que les gens s’énervent ". Evidemment, les menaces de mort ne font jamais plaisir, mais l'ancien journaliste tente de dédramatiser les choses.

Jean-Michel Maire explique en effet, qu'il ne fallait pas "tout prendre au premier degré", parce que selon lui, ceux qui vont menacer de mort quelqu'un ne passent que très rarement à l'acte :"Un chien qui aboie, ne mord pas". Il poursuit son propos en indiquant que ceux qui étaient vraiment dangereux, ce sont ceux qui ne préviennent pas.

Une déclaration qui n'a pas de quoi rassurer ses collègues en plateau.

Suivez la page TPMP
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!