Laurent, un aventurier de "Koh-Lanta, Les 4 terres", est beaucoup remonté après avoir vu son nom et sa photo dans Le Parisien lié à un procès verbal dans lequel il déclare avoir reçu des menaces de mort.

Ce mercredi 4 novembre, Laurent a dévoilé qu’il avait reçu des menaces de mort sur les réseaux sociaux sur son compte Instagram mettant en avant son aventure dans "Koh-Lanta, Les 4 terres". Ces menaces feraient suite à son intention de faire un vidéo en hommage à Samuel Paty.

Il a alors déposé plainte et son harceleur a été condamné à 18 mois de prison avec sursis, selon Le HuffPost.

Une médiatisation de l’affaire qui déplait à Laurent

Invité sur le plateau de Touche pas à mon Poste, Laurent expliquait : « Jeudi, dans un journal du Net, je vois mon nom et mon cliché. Il y avait même une partie de mon procès-verbal ». Alors qu’il pensait que cette affaire était derrière lui, cette médiatisation soudaine a engendré une incroyable animosité sur les réseaux sociaux. Lors de son passage dans TPMP, très remonté,

Pour le prof d’histoire, cette situation est à la fois la responsabilité des journalistes qui ont divulgué les détails de son procès et des productions de "Koh-Lanta " qui n’auraient pas assuré assez de suivi psychologique: Madame Laroche-Joubert m'a appelée trois jours après.

Le seul à m'avoir envoyé vraiment un message et je tiens franchement à le souligner c'est Denis. Un message le jour-même de Tahiti, un message de soutien : 'A fond derrière toi, etc, etc". Il a conclut en déclarant : "Donc voilà, j'ai rien contre la prod, simplement, je vous le dis clairement, je ne me suis pas senti, en début de semaine, super soutenu".

La production se défend

Cependant, avant son apparition sur TPMP, la productrice de l'émission Alexia Laroche-Joubert, s'était exprimée sur Télé-Loisirs en défendant son point de vue: "Ce qu'a écrit Laurent est complètement faux. J'ai cherché à le joindre depuis la publication de ce post Facebook, il ne m'a toujours pas rappelée.

Je pense que c'est un coup de stress du fait que son PV d'audition ait été rendu public dans la presse. Il attaque à tout va. La presse, les flics, la production de Koh-Lanta, c'est un coup de sang. C'est complètement infondé. Surtout qu'il n'y a aucun problème entre nous et Laurent."Elle ajoute également que la production n'a aucun moyen de contrôler les réseaux sociaux des candidats. Alexia Laroche-Joubert dit aussi avoir aidé le candidat lors de cette période difficile: "Quand il nous a contacté, on lui a conseillé de porter plainte. Ce qu'il a fait d'ailleurs et il a eu raison, explique-t-elle. On lui a demandé s'il voulait une aide psychologique pour lui et pour sa femme (...) La réalité c'est qu'on lui propose l'aide et qu'on lui donne un numéro de téléphone d'un psychothérapeute à appeler.

La suite c'est le secret médical et nous n'avons pas à intervenir là-dessus".

Ava avait déjà poussé un coup de gueule à l’encontre de la production de Koh-Lanta

Ava, une autre aventurière de "Koh-Lanta, Les 4 terres", n’a pas caché son mécontentement en balançant des propos rageants sur les réseaux sociaux. Pour comprendre les raisons de sa colère, il faut revenir au dernier épisode diffusé sur TF1.

Au cours de cette émission, l’épreuve était en binômes et Ava faisait équipe avec Brice. Cependant, pendant le déroulement du concours, ce dernier devenait le partenaire d’Alexandra. Un changement de situation qui a déplu à Ava, si bien qu’elle a réagi sur son compte Twitter.

En tweetant, Ava s’est exprimée : « Sur une échelle de 1 à 10, niveau respect on est comment ?

Lol ». Les internautes ont également remarqué que la jeune femme n’était pas trop sur l’écran. Les fans souhaitent la voir un peu plus à l’écran à l’avenir.

Une finale particulière pour 'Koh-Lanta, Les 4 terres'

La saison, "Koh-Lanta, Les 4 terres" touchera bientôt à sa fin. Il ne restera plus que 4 épisodes pour savoir qui remportera la victoire parmi les candidats en lice de cette édition. La date de la grande finale est prévue le 4 décembre prochain.

Cet ultime épisode se déroulera dans des conditions particulières. Les publics ne pourront pas y assister et les gestes barrières devront être respectés. En plus, un dernier hommage sera rendu à Bertrand-Kamal.

Suivez la page Télé-réalité
Suivez
Suivez la page TPMP
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!