Alors qu'elle devait participer à Secret Story 10 pour sa première expérience en télé, Liam Di Benedetto s'est finalement faite connaître dans Les Marseillais South America en 2016 où elle avait défrayé la chronique en se mettent en couple avec Julien Tanti durant l'absence de sa compagne Manon Marsault. Provocatrice et confiante, cette fille unique originaire de Saint-Tropez marquera alors sa saison. Mais Liam va rapidement disparaître des écrans puisqu'elle annonce attendre son premier enfant en octobre 2017 avec Adel, son ex-compagnon. Malheureusement, la petite Joy est née avec un kyste au cerveau qui l'a rendue malvoyante.

Aujourd'hui âgée de trois ans, la fille de Liam ne marche pas et ne parle toujours pas. Après beaucoup de déboires avec le papa, Liam a refait sa vie et s'est mariée avec Christophe Dicranian. Il y a quelques semaines, le couple était très heureux d'annoncer la deuxième grossesse de la candidate de télé-réalité qui a souvent créé le scandale concernant l'éducation de Joy. Accusée régulièrement d'être trop fêtarde et de délaisser sa fille handicapée, Liam Di Benedetto s'est toujours défendue. A ce jour, une nouvelle polémique a encore éclaté ! En répondant aux questions des internautes, la jeune maman a choqué en insinuant qu'elle ne pouvait pas profiter à cause de Joy. Elle s'explique enfin.

"Avec ma fille, je ne profite pas"

Dans une session questions-réponses sur son compte Instagram, Liam Di Benetto, qui a récemment soutenu son amie Jazz après les infidélités de Laurent, a tenu des propos qui ont choqué la Toile.

Alors qu'ils lui demandaient si elle préférait avoir une fille ou un garçon pour son prochain bébé, la jeune femme a répondu : "J'aimerais une fille, car c'est vrai qu'avec ma fille je ne profite pas comme je pourrais profiter..... Mais un garçon aussi car vu que je n'ai jamais eu de garçon ça peut être bien. Donc, peu importe, juste un bébé en bonne santé." En lisant cela, les internautes lui ont demandé par la suite pourquoi elle ne pouvait pas profiter avec Joy.

Elle répond : "Parce-que ma fille est un enfant handicapé, donc tu ne profites pas comme avec un enfant normal. Garde un enfant handicapé juste une journée et dis moi si tu as bien profité."

Une deuxième réponse qui n'a pas apaisé la colère des twittos : "À qu'elle heure une maman digne de se nom tiens de tels propos ? Genre sa fille est handicapée donc elle peut pas faire la mala [la fête,NDLR].

Moi je trouve perso que malgré le handicap de sa fille, la mala elle l'a fait. Bref cette fille est désespérante", "Désolée mais je trouve ça HYPER dur envers sa fille. Ne venez pas me dire que c’est maladroit. Merci."

"On ne va pas mettre ma fille à la poubelle !'

En voyant que ces propos commençaient à prendre de l'ampleur sur les réseaux sociaux, Liam Di Benedetto a pris la parole pour s'expliquer et raconter son quotidien compliqué avec une fille handicapée : "Les gens qui croient tout savoir alors qu'ils ne savent rien... Les gens qui ne vivent pas avec un enfant handicapé vous ne savez pas. Non, je ne profite pas avec ma fille. Combien de fois je pleure, combien de fois je suis triste ? Tu profites quand ton enfant te regarde dans les yeux, quand il te sourit, quand il te dit maman. Ma fille je ne la regrette pas du tout. Je n'ai pas honte de le dire car c'est très très très difficile !"

"Joy est un enfant qui ne voit pas, qui ne parle pas, on ne sait pas si elle va marcher dans sa vie. Je vais pas vous dire que je kiffe avec ma fille. Oui, on se fait des câlins, je l'aime plus que tout, mais il y a rien d'amusant... Je n'ai pas le choix, je dois vivre avec, on ne va pas la mettre à la poubelle ! Beaucoup d'abrutis me disent que je me plains, mais vous trouvez que c'est cool ? (...) Quand je vais avoir un autre enfant, je vais profiter car je n'ai pas eu un regard, un sourire, ça va être nouveau pour moi. Joy se réveille cinq fois par nuit à trois ans parce qu'elle a besoin d'une présence. Elle pleure et crie toute la journée car c'est son seul moyen de communication. Elle ne sourit que très rarement et on ne sait pas comment elle voit... Elle a peur, elle a mal. Ici à Dubaï, elle va se retrouver dans une classe avec des enfants des 6 mois car elle ne fait rien seule. Pour ceux qui n'ont pas compris, vous êtes des abrutis, des mongoliens ! ", ajoute Liam qui a tenu a expliqué les conséquences de l'handicap de sa fille dans sa vie de tous les jours.

Suivez la page Télé-réalité
Suivez
Suivez la page Les Marseillais
Suivez
Suivez la page Les Anges
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!