Depuis quelques jours, les candidats en lice pour participer aux Vacances des Anges 4 arrivent au fur et à mesure à la Réunion. En effet, c'est sur l'île située dans l'archipel des Mascareignes que se déroulera cette année la suite du programme qui avait pris fin en 2018 en Espagne. Pour cette nouvelle saison, La Grosse Équipe a souhaité mettre le paquet sur le casting ! Nous retrouverons donc des candidats emblématiques comme Toto, Léana, Mélanight et son chéri Romain, Rania et Rwaell, Sarah Fraisou et son mari Ahmed, Angèle, Inès Sberro, Allan, Maissane, Anthony Matéo, Kevin Zampa, Emma Keitmann, Ricardo et Nehuda.

Alors que le tournage allait débuter, nous avons appris ce matin avec stupeur qu'une violente bagarre a éclaté dans l'hôtel des candidats des Vacances des Anges 4. Et selon les médias réunionnais, Ricardo serait fortement impliqué dans cette sombre histoire... Quelques heures après, et une fois que la police est intervenue pour calmer les esprits, le maire de Saint-André agressé s'exprime dans une interview et les images de la bagarre ont déjà fuité sur les réseaux sociaux.

La vidéo de la bagarre diffusée sur les réseaux

Comme nous vous l'annoncions ci-dessus, les médias de La Réunion ont annoncé qu'une violente bagarre avait éclaté ce matin dans l'hôtel Mercure Créolia de Saint-Denis. Selon les premiers témoignages recueillis, Joé Bédier, le maire de Saint-André, fêtait l'anniversaire de sa fille en famille dans ce même hôtel.

Et c'est lorsqu'il a pris une photo pour immortaliser ce moment passé en famille que les choses ont dégénéré.

Selon le maire, une personne s'est approchée de lui pour lui demander d'arrêter de les prendre en photo. Devant le refus de ce denier, les candidats des Vacances des Anges 4, dont Ricardo Pinto, seraient intervenus et l'aurait frappé, ainsi que sa famille.

La femme de Joé Bédier aurait été "plaquée au sol" par "trois monstres tatoués de la tête aux pieds". Il raconte à Freedom.fr : "Nous avons été sauvagement agressés, ce sont des chiens enragés ! Ils ont tapé mon fils, ainsi que ma fille qui pèse que 50 kilos. J'ai reçu des coups et on m'a fracassé la tête ! Je n'ai jamais connu une telle agression !"

Voici les images choc de la bagarre à l'hôtel diffusées en exclusivité par le compte Instagram @vaarruecos :

"Ils m'ont frappé à mort !"

Alors que tous les médias français commencent à relater cette sombre histoire, le maire de Saint-André, furieux parce qu'il vient de se passer, a raconté son agression dans une récente interview :

"On était à table lorsqu'une petite dame qui semble être la nounou vient nous voir et monte sur ses grands chevaux. Elle nous dit : 'Vous nous avez pris en photo, c'est interdit !' Je pensais que c'était une plaisanterie car je ne connaissais pas l'existence de ces gens-là. Elle persiste et nous méprise ! Je lui ai dit de dégager, je pensais que c'était une hystérique. Donc le ton est monté. Tous ces zouaves ont débarqué, baraqués, torse-nu, tatoués du cou jusqu'aux pieds. Ils nous sont tombés dessus ! Des coups de poing à la tête, j'ai mal. Ma femme avec trois baraqués sur elle a crié. Ma fille, mon fils et mes petits-enfants sont partis en courant. Ils sont traumatisés ! Je ne savais pas qu'une agression aussi sauvage pouvait exister. C'est une bande de tarés ! Ils m'ont frappé à mort ! Je demande qu'il y ait un contrôle pour voir s'il n'y a pas une prise de drogue. On ne peut pas être agressif de la sorte si on est dans un état normal."

Un maire en quête de buzz et de pouvoir ?

C'est ce que tentent d'insinuer les habitants de La Réunion.

Si les internautes sont choqués par la bagarre qui a éclaté et accusent Ricardo d'être violent, une autre version se profile au fil des heures. En effet, selon certains témoins qui étaient sur place, le maire serait bien plus fautif qu'il ne le fait croire. Dans un premier temps, ce sont les "taupes" du compte Instagram @vaarruecos qui balancent que "le maire abuse" et qu'il "amplifie la situation". Pour un autre réunionnais, "les maires et compagnie aiment montrer qu'ils ont du pouvoir". Pour lui, "le maire abuse et veut se faire mousser en déformant les choses".

Ensuite, c'est le compte Instagram @wassim.tv qui, après enquête auprès de sa communauté, relate la vraie histoire selon des témoins de la scène : "Au début, Ricardo et Nehuda sont descendus en bas avec le père de Nehuda et leurs filles. Il y avait plein de personnes en bas qui étaient très bruyantes et qui étaient prêtes à prendre des photos en mode vicieux. Nehuda descend avec la nounou et là, le fils du maire commence à dire à la nounou (ou à Nehuda) : 'Toi, t'es moche, je m'en fous de toi !' Nehuda lui a répondu de ne pas parler comme ça. D'un coup, le maire débarque et dit : 'Vous vous prenez pour qui ? Vous êtes des candidats de télé !'. Kevin Zampa et Julien LPDLA8 descendent mais restent en-dehors de l'histoire. La nounou se fait agresser par le fils du maire âgé de 25 ans environ. Ils sont trois sur la nounou, dont une femme. Ricardo décide alors de les séparer un peu brusquement, mais rien de méchant. La femme est tombée à terre et c'est le père de Nehuda qui l'a relevée. Le maire et une autre personne se mettent alors sur Ricardo. Le maire aurait dit au père de Nehuda : 'Tu ressortirais de l'île de mort' et aurait dit à la nounou : 'Tu vas te faire v*oler ici'.

Toujours selon Wassim.tv, les policiers arrivés sur place seraient du côté de Nehuda et Ricardo.

Le couple est actuellement au poste pour porter plainte et aucune exclusion n'a été évoquée pour eux.

Suivez la page Télé-réalité
Suivez
Suivez la page Les Anges
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!