Publicité
Publicité

La #Cigarette électronique continue de déchaîner les passions ! De nouvelles études sont réalisées tous les jours, certaines s'accordant sur leurs résultats, d'autres remettant tout en question. Focus sur quelques-unes des questions qui reviennent régulièrement et tentative d'y répondre dans cet article afin de finalement réussir à y voir plus clair.

7 idées reçues concernant la cigarette électronique

La #Cigarette électronique entraîne une addiction : vrai !

Bien que plusieurs études tendent à prouver que la cigarette électronique est moins nocive que la consommation de tabac traditionnel, elle n'en contient pas moins de nicotine, substance responsable de l'addiction de la majorité des #fumeurs.

Publicité

C'est à cause de la nicotine qu'elle contient que la cigarette électronique peut entraîner une dépendance ! Cependant, la quantité de nicotine peut être contrôlée par l'utilisateur, ce qui n'est pas le cas lors de l'achat de cigarettes classiques. En effet, les e-liquides destinés à faire fonctionner les e-cigarettes présentent divers taux de nicotine et se déclinent en plusieurs versions afin de laisser le choix à l'utilisateur de la dose de nicotine qu'il souhaite vapoter.

Acheter une cigarette électronique coûte trop cher : faux !

Bien que l'investissement de départ lors de l'acquisition d'une cigarette électronique soit plus élevé que l'achat d'un simple paquet de cigarettes, elle permet cependant une réelle économie à court terme. Voici quelques précisions sur les coûts d'une cigarette électronique.

Publicité

  • La batterie : les batteries les moins onéreuses sont disponibles à partir d'une vingtaine d'euros et sont généralement fournies avec leur chargeur (un simple câble micro USB suffit).
  • Le réservoir contenant le e-liquide : cet investissement fait partie des plus rentables puisque des réservoirs (également appelés clearomiseurs) sont disponibles dès 5 € et possèdent une durée de vie pour ainsi dire illimitée !
  • Le e-liquide : concernant ce point, les tarifs peuvent varier du simple au triple. Les e-liquides les moins chers commencent à 4 € les 10 ml et peuvent parfois monter jusqu'à une dizaine d'euros. Bon à savoir : un gros fumeur (plus d'un paquet par jour) souhaitant passer à la cigarette électronique vapotera, en moyenne, entre 5 et 10 ml de e-liquide chaque jour. Faites le calcul, à 7 € le paquet de cigarettes, le budget quotidien grimpe à près de 15 €, d'importantes économies seront donc réalisées en passant à la cigarette électronique.
  • Les résistances : elles sont généralement disponibles pour un prix compris entre 10 et 15 € pour un paquet de 5

Le premier mois sera donc le plus onéreux puisqu'il faudra se procurer tout le matériel. A partir du deuxième mois, seules les résistances et les e-liquides seront à acheter !

La cigarette électronique peut être considérée comme un médicament : faux !

Suite aux recherches réalisées par l'agence nationale de sécurité du médicament (ANSM), non la cigarette électronique ne peut pas être considérée comme un médicament.

Publicité

Toutefois, elle doit quand même respecter certaines normes, notamment concernant la quantité maximale de nicotine autorisée dans les e-liquides.

Il est possible de vapoter n'importe où : faux !

Malgré un vide juridique concernant ce point durant les premières années de mise sur le marché de la cigarette électronique, le tir a rapidement été rectifié. Désormais, et depuis la parution de l'article 28 de la loi du 26 janvier 2016, l'utilisation de la cigarette électronique est interdite dans plusieurs lieux publics. C'est le cas pour :

  • Les établissements destinés à l'accueil des mineurs
  • Les transports en commun
  • Les lieux de travail fermés et collectifs tels que les bureaux etc.

Les vapoteurs ne respectant pas ces règles s'exposent à des sanctions sous la forme d'une amende de 2 ème classe de 35 €.

Vapoter, c'est bon pour la santé : faux !

Si plusieurs études tendent à démontrer que vapoter est beaucoup moins nocif pour la santé que la consommation de cigarettes traditionnelles [VIDEO], les e-liquides contiennent tout de même de la nicotine, substance addictive et responsable de l'addiction à la cigarette traditionnelle comme à la e-cigarette. Bien que les produits constituant les e-liquides ne soient pas classés comme dangereux, certaines études ont révélé la présence de particules métalliques présentes dans plusieurs modèles jetables. Pas d'affolement, la réglementation a été largement durcie depuis ces révélations.

Il est impossible de vapoter et fumer en même temps : faux !

Bien que la cigarette électronique soit reconnue comme un outil permettant d'arrêter de fumer, certaines personnes l'utilisent en complément de leurs cigarettes traditionnelles. Cette pratique est vivement déconseillé puisque la consommation de tabac en plus de celle de e-liquide annule absolument tous les effets "bénéfiques" pour la santé qu'entraîne l'utilisation de la cigarette électronique en remplacement des tueuses.

Si une personne vient de se lancer dans la vape et ressent toujours le besoin de fumer des cigarettes, il y a fort à parier que le dosage de nicotine de ses e-liquides ne soit pas adapté à ses besoins. De plus, le choix d'un matériel de qualité est important (quantité de fumée dégagée plus importante, arômes des e-liquides mieux ressentis, "hit" en gorge plus puissant etc).

La cigarette électronique aide à arrêter de fumer : vrai !

Plusieurs études ont récemment prouvé que, oui, la cigarette électronique permet bel et bien d'arrêter de fumer [VIDEO]. La différence entre cet outil et les outils existants auparavant (patchs, chewing-gum etc) concerne principalement la dépendance psychologique. En effet, l'utilisation d'une e-cigarette permet de "tromper" le cerveau en continuant de fournir le geste de fumer. Plusieurs fumeurs étant passés à la cigarette électronique expliquent également qu'ils ont retrouvé le plaisir de fumer grâce à la prise d'une bouffée de temps en temps, plaisir auparavant gâché par l'empressement ressenti lors de la consommation d'une cigarette traditionnelle. De plus, les vapoteurs peuvent, s'ils le souhaitent, réduire leur consommation de nicotine petit à petit en passant à des doses de plus en plus réduites lorsqu'ils se sentent prêts. C'est ainsi que plusieurs ex-fumeurs vapotent aujourd'hui des e-liquides ne contenant plus aucune trace de nicotine !