La mendicité en Algérie est un phénomène qui prend de plus en plus de l'ampleur, à un point qui est difficile de distinguer le mendiant honnête du mendiant professionnel.

Dans l'absence des statistiques fiables, il est difficile d'étudier ou même cerner ce phénomène qui a dépassé toute génération, enfant, jeune fille ou vieille qui sont partout, au niveau des passerelles, sur les trottoirs, devant les mosquées, les magasins etc. Alger comme partout en Algérie est aujourd'hui décoré par ces femmes, hommes et enfants qui ont défiguré nos villes et surtout notre capitale Alger. En marchant sur la ville d'Alger, près de Tafoura et en allant vers la grande poste, plusieurs mendiants des deux sexes sont installés dans cette passerelle, d'autres défient les automobilistes qui passent en leur tendant la main, pour demander des pièces de monnaie.

Publicité
Publicité

« S'il vous plait, qu'Allah vous portera et vous protégera, aidez-moi, juste pour pouvoir acheter du lait pour mon bébé…Allah ykhalik… » S'écrie une dame assise avec un bébé qui pleure sur un bout de carton, est adossée à un mure métallique de la passerelle en jetant un regard interminable à chaque fois qu'une personne passe à côté d'elle, des milliers de personne empruntent cette passerelle qui relie Tafoura et la grande poste qui fait de cet endroit une place importante pour demander de la charité.

Un peu plus près de la grande poste, à la rue de Didouche mourez, une vielle femme porte des lunettes de vue est accroupie, sa main tendue vers les passagers, un regard indulgent, porte un hayak usé mais propre, et crie d'une voix rauque « aidez-moi, je suis seul, il y a personne qui s'occupe de moi…j'ai faim…juste une pièce pour acheter quelque chose à manger… », à quelques mètres d'elle, plus précisément, devant la station du métro, se trouve un mendiant paralysé sur une chaise roulante, trois jeunes filles passent à ce moment précise ou il cria d'une voix qui fait pleurer « que dieu vous aide, que dieu vous garde, Aidez-moi SVP, regardez ma situation, je ne peux même pas marcher…SVP… », L'une de ces jeune fille cherche nerveusement son porte-monnaie, puis donne quelques pièce au mendiant.

Publicité

Le fléau de la mendicité à Alger a atteint des seuils intolérables, cela laisse poser plein de question sur les vrais raisons de ce phénomène, pour certains, la mendicité est tout bonnement érigé en métier, « je suis un homme malade et sans travail, j'ai 6 enfants, je n'arrive pas à nourrir ma femme et mes enfants, je ne trouve pas une autre façon d'avoir beaucoup d'argent en une journée que de mendier…Allah ghalab… » Déclare un des mendiant rencontré dans un coin à l'entrée d'un magasin de vêtement. A savoir que le montant quotidien qui peut avoir un mendiant en Algérie en une journée est entre 20 et 50 euro. Cela explique l'augmentation effrayante de ce phénomène en Algérie.