Publicité
Publicité

Impressionnant. Tel est le mot qui nous ne cessons de répéter en sortant de la salle du théâtre des Folies Bergère, vendredi soir, après le #Concert de Sultan Al Tarab, nous pouvons le dire, le grand, Georges Wassouf. La légende vivante de la musique arabe a fait son grand retour sur scène [VIDEO] hier soir à #Paris pour deux dates événements, les 24 et 25 novembre au Théâtre des Folies Bergère.

Une prestation poignante et émouvante

Le rideau ne s'est même pas encore levé que la voix de Geroges Wassouf résonne. Des frissons. Le rideau se lève : c'est un homme malade et fatigué, qui peine à parler ou à se déplacer, qui apparaît mais il demeure debout, stoïque et victorieux au centre de la scène des Folies Bergère.

Publicité

Et sa voix... cette voix si particulière qui hérisse les poils dés la première note. Cette voix forte, puissante, retentissante qui avait tant manqué à la scène européenne ! Un don du ciel ? La réponse est oui, certainement, ce talent pur est un véritable cadeau de Dieu qui ne peut lui être retiré car si le physique du chanteur en a pris un coup, sa voix toujours captive et son style, eux, sont restés intacts malgré la maladie qui l'a frappé il y a quelques années maintenant et qui l'a nettement affaibli.

Un public conquis...d'avance

Au fil de la soirée, Georges Wassouf enchaîne ses classiques un par un, offrant ainsi 1h30 de show à un public nostalgique, fou de joie et impressionné par cette aura, alors que de mauvaises langues le disaient fini. Toutes les générations, jeunes et moins jeunes, étaient présentes pour soutenir et accueillir chaleureusement et vigoureusement cet artiste hors pair, mais aussi reprendre en choeur les paroles émouvantes de ses plus grandes chansons.

Publicité

C'est donc un public enthousiaste et énergique du début à la fin qui était présent pour seul but de clamer son amour et sa tendresse à, comme ils le nomment si bien, Abu Wadi, de par une clameur fervente continue, et qui a débuté avant même le début du concert.

Cette prestation promettait d'être inoubliable, elle l'était. Il ne fait aucun doute que le respect et l'estime inconditionnels dont chaque artiste rêve et qui sont aujourd'hui voués au roi de la musique classique arabe, sa place parmi les plus grands, demeureront éternels...

Si vous n'avez pas eu la chance d'assister à ce spectacle, vous pouvez encore vous rattraper et aller admirer ce soir au théâtre des Folies Bergère une prestation qui vous donnera très certainement des frissons ! #GeorgesWassouf