Ce n'est plus à démontrer. Le football est une véritable religion. C'est devenu bien plus qu'un sport, c'est une industrie très développée. Elle ne fait pas que soulever les passions en France et en Europe, les amateurs suivent les équipes partout sur la planète. Selon des statistiques, 264 millions de joueurs le pratiquent dans le monde. Dans plusieurs pays, le football est le sport le plus joué. L'Amérique du Nord est l'une des seules région où ce sport n'est pas le plus suivi.

Les Britanniques sont ceux qui ont mis les bases du jeu du football au dix-neuvième siècle. En 1904, la Fédération internationale a été fondée. L'importance accordée est si grande que dans certains pays, la productivité des entreprises est affectée lors des grands rendez-vous. Au Mexique, des employeurs préfèrent donner un après-midi de congé lors des participations du pays au Mondial.

Au niveau football professionnel, la Ligue des Champions en Europe est probablement celle qui a le niveau de compétition le plus élevé dans le monde. Tous les grands clubs européens y participent et les meilleurs joueurs de la planète y jouent. Le Mondial est le rendez-vous des amateurs. Tous les quatre ans, 32 pays s'affrontent. En 2014, la compétition s'était tenue au Brésil.

Football: Une industrie à produire de l'argent

Au-delà de la beauté de l'esprit sportif, le football s'est transformé en une véritable industrie planétaire. Le marketing des joueurs et les budgets astronomiques des équipes ont fait explosé les salaires et les contrats publicitaires. Le Real Madrid, par exemple, a un budget de 351 millions de dollars annuellement. C'est plus que certains pays.

En France aussi, entre l'OM, l'OL, le PSG etc.., la fièvre du fooball réunit la population autour d'une même passion.

Une popularité grandissante du football aux États-Unis

Les grandes vedettes comme David Beckham ont donné un nouveau souffle au football avec l'expansion de la Ligue Majeure de Soccer (MLS) aux États-Unis. Cette dernière prend en popularité et attire de plus en plus de vedettes européennes comme le démontre la venue de Thierry Henry avec le Red Bull de New York. Les Américains semblent se laisser séduire par ce sport depuis quelques années. Il faudra du temps, mais la MLS gagnent en popularité.