Dans son discours de voeux aux français M. Le Président de la République Française responsable contribue au travail de deuil du peuple français frappé par les attentats tout au long de l'année 2016. Toutefois, afficher les nouveaux "moyens nécessaires" alloués aux services de la police, la gendarmerie, l'armée comme une mesure politique idoine semble être une erreur d'appréciation. En l'état des faits accumulés au cours de l'année 2016, les services de police, de la gendarmerie ont avant tout démontré leurs capacités à opprimer les citoyens, et citoyennes, niant leur droits garantis par la constitution française. Le faisceau des enquêtes apportent les certitudes quant à leurs implications dans les trafiques de drogues pour des volumes de marchandises de valeurs égales à plus de quarante millions d'euros et quarante tonnes de cannabis.

Publicité
Publicité

Ce ne sont là que les études relatives à cette catégorie de drogues. Les petites-mains de ces trafiques dont ils prétendent vouloir viser l'arrestation sont finalement leurs employés. Les états d'âme de l'infimité de ceux qui perpètrent des attentats ne sont pas prévisibles. Ou les alertes au sujet de ces petits trafiquants ne sont pas prises en considération. En ce sens la police n'est plus là pour arrêter les terroristes. Elle est leur complice. En effet il est indubitable que le marché des trafiques, argent parfois blanchi, est une économie circulaire. Aussi, les bénéfices des marchés des drogues douces par exemple alimentent inéluctablement les réseaux de financement des trafiques d'armes, transitant éventuellement par l'économie du proxénétisme. L'argent en circulation sur les marchés organisés par les services de police a financé les actes de #Terrorisme. A quoi s'ajoute l'incurie de la prise en charge des naufragés de l'immigration en Europe.

Publicité

La menace de la police sur la population française: ils ont rançonné la France

Le tragédie de l'attentat de Berlin sur le marché de Noël le lundi 19 décembre 2016 est significatif. Ce terroriste, Anis Amri est un immigré sur le million que l'Allemagne a accueilli récemment. Ce millionième est de toute manière indétectable. Il est impossible quels qu'en soient les moyens que les services de police, gendarmerie, militaire réussissent une surveillance absolue de tous les français. Ou ce seraient les menaces de l'absolutisme de la surveillance d'état et des privations de libertés individuelles, en premier lieu d'expression, de mouvement. Les services de police ont déjà démontré les abus de leurs attributions. Armés, cagoulés, ils ont finalement réalisé un coup. En octobre 2016. Elle barrait sans mandat, par la force et la menace les Champs Elysées. Braquant la République et l'Etat Français après avoir kidnappé les libertés des manifester Debout, de la démocratie directe.

Publicité

Ils ont rançonné 250 millions d'euros pour satisfaire leurs exigences infantiles avoir de meilleurs voitures. Comme si les voitures de la police nationale ne relèvent pas d'une ligne budgétaire d'amortissement. Ils demandent à être mieux armés, alors que le Burn Out dont ils se plaignent systématisé ne les fait pas arrêter les terroristes mais perpétrer les violences physiques et morales. On ne compte plus les morts, les blessés victimes de la police (se référer à l'association Urgence Notre Police Nous Assassine). Et surtout le peuple français n'a plus le droit de déplorer, de dénoncer. Comment dans le pays des droits de l'homme, de la femme et de l'enfant pourrait-on avaliser les arrestations des frères Traoré contre concrètement leurs humaines et pacifiques manifestations des pleurs du décès de leurs frère Adama. L'enquête judiciaire de celui-ci doit apporter les preuves sans aucun doute d'un homicide. #urgencenotrepoliceassassine #trafiques de drogue