La Journée Mondiale de la Santé, c'est aussi et surtout une campagne internationale de sensibilisation. Cette année, l'accent est porté sur la sécurité sanitaire des aliments. L'Organisation Mondiale de la Santé a tenu à rappeler que chacun est concerné par ces problèmes et que le consommateur peut agir au quotidien. L'OMS livre ainsi cinq clés qui peuvent paraître basiques, mais qui, si elles étaient correctement appliquées, pourraient grandement réduire les crises sanitaires dues à des contaminations alimentaires.



La propreté comme règle d'or



L'OMS souligne la nécessité de se laver les mains avant de préparer la cuisine, et de le faire le plus souvent possible au cours des préparation culinaire.

Publicité
Publicité

De même, il est important de laver et de désinfecter toutes les surfaces qui entrent en contact avec les aliments, du réfrigérateur aux plaques de cuissons, en passant par les ustensiles de cuisine et le plan de travail, qui ressemble le plus souvent à un chantier pour les cuisiniers amateurs.



Le cru et le cuit ne font pas bon ménage



Les viandes, volailles et autres poissons crus doivent, en ce qui concerne leur conservation, être séparés des autres aliments. Il est d'ailleurs préférable de les garder dans des récipients fermés pour éviter tout contact avec la nourriture prête à être consommée. L'OMS insiste également sur la non-réutilisation (sauf après lavage) sur d'autres aliments des ustensiles de cuisine qui auraient servi à la préparation d'aliments crus, qu'il s'agisse de couteau ou de planche à découpé.

Publicité



Une solution : la bonne cuisson



Comme l'ont montré par le passé les épidémies sanitaires alimentaires liées à la consommation de viande mal préparée (cf : crise d'Ebola en 1976 au Zaïre), la cuisson joue un rôle très important. La viande, la volaille, les oeufs et le poisson en particulier doivent être bien cuits. Une viande à la chair trop rose comporte par exemple certains risques. De même, certaines préparations comme la soupe et les ragoûts doivent bien être porté à ébullition.



Conserver les aliments à bonne température



Pour ceux qui auraient la mauvaise habitude de tout laisser traîner à la fin du repas, attention ! L'organisation Mondiale de la Santé indique qu'il ne faut jamais exposer des aliments cuits plus de deux heures à température ambiante. Il faut au contraire les réfrigérer le plus rapidement possible, de préférence à moins de 5°C. Il en va de même pour les denrées périssables. Dans tous les cas, conserver des aliments trop longtemps n'est pas conseillé.

Publicité

Par ailleurs, décongeler les surgelés à température ambiante est pour l'OMS une mauvaise option.



Le choix des produits



L'Organisation Mondiale de la Santé invite les consommateurs a privilégier des produits frais et sains, même si bien sûr, tout le monde ne peut y avoir accès. L'eau, consommée ou utilisée pour les préparation, doit nécessairement être saine, ou bien traitée pour éviter tout risque de contamination. Il convient également de bien laver les fruits et les légumes, surtout s'ils sont mangés crus, et de ne pas manger des aliments dont la date de péremption serait dépassée.