La dopamine et la #testostérone sont les hormones stéroïdes (sexuelles) mâles (androgène) par excellence. La femme en produit à une moindre mesure, toutefois, si elle occupe une position «dirigeante», son taux s’élève. Outre les caractéristiques masculines, voix grave, pilosité, organes sexuels et maturation des spermatozoïdes, cette #hormone a un effet sur la production de glandes sébacées, elle joue sur l’agressivité (pas nécessairement au sens péjoratif, le fait de s’imposer, avoir du "rentre dedans"). Elle influe la force physique (elle accroît la densité musculaire, osseuse et celle de la peau, les stéroïdes androgènes anabolisants sont utilisés comme dopants par les sportifs à ce titre).

Publicité
Publicité

La testostérone accroît, l'action, la combativité, l’assurance, la prise de risque, l’attitude conquérante, l’énergie et la constance du tonus, la capacité de concentration, le courage, l'appétit sexuel, la libido. Elle augmente les lymphocytes (donc les défenses immunitaires), induit une posture physique dominante, un comportement protecteur, de meneur, de décideur, jusque l'arrogance. Bref, vous l'aurez compris, c'est l'hormone du leader !

Testostérone : Comment augmenter son taux ?

En éthologie on observe que les chats, les loups ou les grands singes, par exemple, affirment leur dominance sur leurs congénères en adoptant une posture qui les fait paraître plus imposants, ou plus fort. Et il semble bien que les grands primates humains se comportent de la même façon! Figurez-vous que l’impact sur le dosage est tout aussi significatif lorsqu’on mime la puissance! La psychologue sociale Amy Cuddy a étudié "les poses de pouvoir": se tenir dans des postures confiantes impacte les niveaux de testostérone et de cortisol dans le cerveau, et pourraient donc avoir un réel impact sur nos chances de réussite.

Publicité

Alors REDRESSEZ-VOUS physiquement ! Changer de posture c'est modifier son dosage hormonal, changer d'état d'esprit et retrouver une bonne dynamique posturo-respiratoire. Etre flatté, valorisé, se sentir victorieux, puissant, augmente le taux de testostérone. En cas de victoire, instinctivement, une personne se redresse, brandit les bras au ciel!

Attention, si le pouvoir et la victoire, augmentent le taux de testostérone, le taux chute si l’on est dominé, voir humilié (on comprend mieux tout à coup, le comportement masculin!). Donc, apprenez à vous faire respecter, fréquentez des personnes qui vous valorisent et accomplissez des gestes, activités, actions qui vous rendent FIERS de vous-mêmes. Faites du sport, du sport classique, et aussi en chambre ! L'activité sexuelle ou la masturbation entretient ou amplifie la production de testostérone! L'alpha-mâle maintient instinctivement des niveaux élevés de dopamine pour maintenir sa libido et sa reproduction.

Mise en garde

La testostérone de synthèse (stéroïdes androgènes anabolisants) fut utilisée pour traiter en urgence les survivants des camps de concentration afin qu’ils reprennent poids et force rapidement.

Publicité

Mais ne vous précipitez pas pour autant sur la testostérone de synthèse! Ses effets secondaires ne sont pas attractifs et vous dépendriez d'une substance externe alors que vous pouvez la produire naturellement. D'autre part, un taux de testostérone très élevé non contrebalancée par d’autres hormones, conduit à la «persistance comportementale», qui est une incapacité adaptative. La testostérone à haute dose peut conduire à une forme d’addiction maladive au pouvoir, la mégalomanie, la grosse tête. Trop dosée, la testostérone est l’hormone de la paranoïa, de l'agitation, de l'hyperactivité, de la domination réclamant la soumission par l'agressivité. Dans l'évolution humaine, l'alpha-mâle représente le chef de clan, il se caractérise par l’élévation importante des hormones testostérone et dopamine (l'alpha-mâle, est aussi fortement dosé en dopamine qui stimule l’énergie et l’action). La paranoïa modérée du mâle Alpha, lui permet d'assurer sa survie face aux dangers de l’adversité, d'ennemis éventuels. #Psychologie