#Julia Gameuse a droit, depuis quelques jours, a une campagne de presse « gratuite » sur #Twitter, à priori sans aucune raison objective. Sinon d’avoir, comme tant d’autres, ouvert une page Tipeee afin de collecter quelque argent, dans le but de donner à manger à sa chaîne #Youtube.

Question de jalousie ? Peut-être. Car, avec plus de 150 000 abonnés sur YouTube, la jeune femme fait partie de ces vidéastes qui montent. Mais elle arrive à ce constat : son succès est inversement proportionnel à la qualité de son matériel. Elle est ambitieuse et voudrait pouvoir proposer, à son auditoire, jeux en direct et en ligne. Son PC ne tourne plus assez bien et sa connexion Internet rame, bref elle semble bloquée côté matériel.

Publicité
Publicité

La lycéenne décide alors de partir en quête de 1800 euros, sa principale raison étant de s’acheter un ordinateur performant. Et, cerise sur la gâteau, elle se verrait bien améliorer micro, caméra et lumière, comme l’explique le site Pure Break. Elle précise la teneur des cadeaux qu’elle pourra faire à ses donateurs et explique que, si la campagne fonctionne bien, le surplus d’argent sera consacré à des lots pour doter les jeux qu’elle entend faire sur sa chaîne. Tout cela est cohérent. Tout cela est entendable. La jeune fille de 16 ans mène bien sa barque. Mais elle va rencontrer ses premières difficultés avec l’humain !

Julia Gameuse attaquée par des Internautes sans idée et jaloux

Des Internautes, sans doute sans la moindre idée pour se monter un projet, s’en prennent à Julia Gameuse. L’un d'eux, qui parle de 1800 euros par mois, évoque un budget maquillage, alors que Hardwired Guy fait dans le pathos avec : "Julia Gameuse c’est le cancer à l’état pur".

Publicité

Yoyo fait également dans le fond de poubelle en expliquant : « On dit plus t'es une p*** en 2016, on dit t'es une Julia Gameuse ».

A seulement 16 ans, Julia connait déjà la haine des adultes !

A l'encontre de Julia Gameuse, des propos diffamatoires malheureusement monnaie courante sur la Toile et les différents réseaux dits sociaux ! Seulement "dits" sociaux ! Certains en sont donc arrivés au point de la débilité la plus profonde. Cela pourrait prêter à rire si l’on ne prenait pas en compte les 16 ans de cette jeune fille, fragile et qui utilise tout simplement un moyen moderne pour parvenir à faire, de sa passion, un peu plus que le seul passetemps. De toute évidence les faiseurs de messages sur Twitter sont eux des personnages dans l’ennui pour ainsi réagir.