Willie Geist, l’animateur de l’émission Sunday Today de la NBC News, a récemment interviewé #Ruby Rose, qui interprète le rôle de Stella Carlin dans la série OITNB. Durant l’entrevue, l’actrice, aujourd’hui âgée de 30 ans, est revenue sur son coming out, à l’âge de 12 ans. Selon Ruby, sa mère savait qu’elle était lesbienne bien avant qu’elle-même ne s’en rende compte. « Quand je le lui ai annoncé, elle m’a dit ‘je le sais’. Apparemment, [ma mère] l’avait découvert depuis que j’avais 6 ans. Je lui ai répondu ‘Sérieusement maman ? Je ne crois même pas que j’en étais consciente [à cet âge-là].’ Je ne pensais pas que ça pouvait être possible, mais apparemment c’était bien le cas et c’est tout à fait logique ».

Publicité
Publicité

Elle ajoute : « Je savais en quelque sorte ce que j’étais, mais les mots « gay » ou « lesbienne » m’étaient inconnus. Je ne connaissais personne d’autre qui se considérait comme étant gay ou lesbienne, donc je ne savais comment nommer ce que j’étais. » L’actrice d’#Orange Is The New Black était terrifiée à l’idée que sa mère ne puisse pas comprendre ce qu’elle ressentait. « Je lui ai dit ‘Je crois que je devrais te dire que le jour où j’aurai un petit ami, ce sera une fille.’ [Ma mère] s’est contentée de me répondre ‘Je suis au courant’. » Même si Ruby a toujours su qu’elle aimait les filles, elle a passé une grande partie de sa vie dans le doute, car elle a longtemps eu l’impression de ne pas être née dans le bon corps. Elle confie même à l’animateur du Sunday Today, qu’elle avait l’habitude de « décapiter Barbie et Ken » quand elle était enfant, à cause de la confusion qu’elle ressentait à propos de sa propre identité.

Publicité

Elle a également envisagé un changement de sexe.

Ruby Rose se livre sur son horrible expérience avec le bullying

Si sa mère a été très compréhensive par rapport à l’orientation sexuelle de Ruby Rose, ses camarades de classe ont réagi très violemment ! La star d’OITNB s’était déjà confiée au Herald Sun en détails à propos du bullying qu’elle a subi à l’école. « Un groupe de 5 filles et un garçon s’en prenait violemment à moi. Ils me suivaient partout à la fin des cours, uniquement pour me crier des insultes. J’avais tellement peur que je courais me mettre à l’abri à la maison. Je n’ai jamais osé riposter. Je n’ai jamais voulu pleurer devant eux, mais ça n’a fait qu’aggraver la situation. Ils voulaient que je craque. Des fois, ils s’approchaient de moi, seulement pour me mettre un gros coup de poing dans la tête, mais il y avait aussi de nombreuses tentatives d’intimidation. » Elle ajoute : « J’aurais presque préféré qu’ils me frappent, plutôt que de recevoir des menaces, parce qu’au moins ça aurait été direct et je n’aurais pas eu peur de la suite. » Mais ce n’est pas la partie la plus triste de son histoire.

L’actrice australienne raconte ensuite l’événement qui a failli lui coûter la vie, à l’âge de 16 ans. « Ce jour-là, apparemment le lycée entier savait que j’allais me faire lyncher sauf moi. Je me trouvais au café en face du lycée, avec trois de mes amis. Au moins 50 autres lycéens étaient présents. Le groupe s’est approché et a commencé à m’insulter. » Après avoir ignoré les insultes, comme à son habitude, Ruby a été projetée à terre, quand une fille lui a balancé une chaise en métal sur le crâne. « Je ne l’ai pas vue venir. Elle m’a frappé non-stop à la tête avec la chaise. Mes amis ont tenté de l’arrêter, mais elle a continué jusqu’à ce que le gérant du café n’arrive et lui ordonne d’arrêter. » La sécurité et la police ont rapidement pris les choses en main, et Ruby, la tête complètement ensanglantée, a dû être hospitalisée d’urgence.

Publicité

À la suite de cet événement traumatisant, Ruby Rose a sombré dans la dépression. Malheureusement, il lui arrive encore de faire une rechute de temps en temps.