Des recherches sont activement menées par les enquêteurs depuis ce début de semaines au domicile du #beau-frère et de la soeur de Pascal #Troadec, dans leur ferme à Pont-de-Buis-lès-Quimerch, au Finistère. Le compagnon de cette dernière a avoué le meurtre des quatres membres de la #Famille Troadec après sa mise en examen suite aux traces de sang retrouvées dans le véhicule du fils. La disparition des Troadec a en effet fait trembler tout leur quartier à Orvault, en Loire-Atlantique, depuis le 16 février dernier, date à laquelle une proche des Troadec a sonné le signal d'alarme face au silence des disparus. Le beau-frère a indiqué comme motif de cet assassinat un "différend d'héritage", et a été aidé par sa femme, mise en examen elle aussi, pour dissimuler les corps, demeurés jusqu'alors introuvables.

Publicité
Publicité

Pour le moment, aucune trouvaille n'a été officiellement déclarée, cependant, Hubert Caouissin, le présumé tueur, aurait donné quelques détails macabres sur la manière dont il se serait débarrassé des corps, ce qui lui vaut d'être également jugé pour atteinte à l'intégralité d'un cadavre.

Affaire Troadec : Des cendres trouvées sur les lieux du crime

Isolé, renfermé, peu sociable d'après ses voisins, le beau-frère de Pascal Troadec est récemment passé aux aveux et a expliqué avoir emmené les corps des quatre membres de la famille à sa ferme, achetée il y a deux ans, pour les démembrer, les éviscérer, et les brûler. Il aurait également broyé les os et les aurait dispersés, après avoir enterré certaines parties des corps plus difficiles à faire disparaitre. Face à ce récit tiré d'un véritable film d'horreur, les enquêteurs seraient donc à la recherche des restes des corps qui auraient pu être éparpillés, et auraient prélevé des cendres trouvées dans la cheminée de la ferme.

Publicité

Ces derniers sont aidés par les forces de l'ordre, qui sécurisent le périmètre depuis lundi afin de leur faciliter les recherches. Selon certains voisins, deux véhicules auraient été aperçus dimanche sur des camions-remorques conduits par les policiers venus inspecter les lieux.