Ce joueur n'est pas encore très connu sur le circuit ATP. Fils d'Alexander…senior, Alexander s'est pourtant fait remarquer en juillet 2014 lors de son accession en demi-finales du tournoi d'Hambourg. Agé de 17 ans, il a été le plus jeune joueur à atteindre ce stade d'un tournoi ATP. Si nous vous parlons de lui, c'est parce qu'il faudra sans doute suivre de près la progression de ce jeune talentueux en 2015. Tenez-vous bien, il a réalisé un bond de 632 places au classement ATP en 2014 pour commencer l'année 2015 à la 136ème place. Son compatriote Stich, vainqueur de Wimbledon en 1991, tarit d'éloges à son sujet. Et Toni Nadal, le coach de Rafa, y va aussi de quelques compliments.

Publicité
Publicité

« Dans quelques années, il gagnera des grands titres. Celui-là, il sera très fort ». Lorsqu'il a atteint les quarts de finale à Hambourg, il était le premier joueur de son âge à réaliser une telle prouesse depuis un certain Nadal en 2004 à Dubaï. C'est dire s'il est connu du clan de l'Espagnol.

Un service à 209 km/h

En 2014, Zverev a remporté l'Australian Open juniors. Cette saison, il a pourtant du mal à démarrer. Il n'a pas réussi à atteindre le tableau final, ni à Brisbane, ni à l'Australian Open, ni à Montpellier. Ce lundi, il était bel et bien en lice au tournoi de Rotterdam (ATP 500). Et il a pu constater le chemin qu'il lui reste à parcourir pour confirmer ses performances de juillet 2014, où il avait éliminé Haase, Youzhny, Giraldo et Kamke, de vrais baroudeurs du circuit.

Publicité

Face à l'Espagnol Bautista Agut, 16ème mondial, on a pu apercevoir son talent comme ses manquements. Avec son mètre 98, il est doté d'un service très puissant, servant même un ace à 209 km/h. Il peut accélérer et contrer côté revers. Mais il est encore beaucoup trop irrégulier, notamment en coup droit. La 7ème tête de série n'a donc guère éprouvé de difficultés à l'éliminer. Dans le premier set, l'Espagnol a réussi le break au bon moment (5-4) en venant chercher le set à la volée. Bautista Agut s'est montré maître sur le terrain.

Zverev a lâché prise dans le deuxième set en commettant beaucoup trop de fautes directes face à un adversaire qui a redoublé d'agressivité saine dans son jeu. Break à 2-1 et à 4-1. Le seizième joueur mondial s'est facilement envolé vers la victoire finale. Zverev a montré quelques signes d'agacement qu'il devra éviter à l'avenir, notamment dans son langage corporel. Mais pas de panique pour autant pour celui qui fêtera seulement ses 18 ans en avril. La saison est encore longue et comme on dit, il a tout l'avenir devant lui. #Tennis