Si l'Australian Open de tennis va comme chaque mois de janvier attirer l'attention médiatique au Pays des Kangourous, le #Tour Down Under ne cesse d'évoluer ces dernières années dans le monde du vélo. Première épreuve du calendrier World Tour, la course australienne comporte six étapes, du 17 au 22 janvier, avec en point d'orgue la cinquième étape, caractérisée par un final sur la Willunga Hill, une pente de trois kilomètres avec un pourcentage moyen de 7,6%.

Peter Sagan en tête d'affiche

L'attraction principale de cette édition 2017 du Tour Down Under, c'est évidemment la présence du double champion du monde en titre Peter #Sagan (Bora - Hansgrohe), qui avec son maillot irisé, peut pratiquement s'imposer sur chaque étape.

Publicité
Publicité

Une donnée importante puisque des secondes bonus peuvent être obtenues en vue du classement général lors de chaque fin d'étape ainsi que pendant les sprints intermédiaires.

Mais ils seront nombreux à vouloir tenir tête au Slovaque de 26 ans, qui s'était révélé ici-même il y a sept ans, en accompagnant en échappée des cyclistes comme Cadel Evans, Alejandro Valverde ou encore Luis Leon Sanchez.

Gerrans et Porte, les favoris australiens

L'Australien Simon Gerrans (Orica-Scott), tenant du titre et quatre fois vainqueur de l'épreuve, aura évidemment son mot à dire. D'autant plus que le vétéran de 36 ans sera accompagné par la nouvelle révélation colombienne Esteban Chaves et le prodige australien du sprint Caleb Ewan.

Parmi les Australiens, c'est sans doute Richie Porte (BMC), deuxième des deux dernières éditions et prétendant à la victoire finale du prochain Tour de France qui se dresse comme le principal favori.

Publicité

D'autant plus qu'il peut compter sur ses compatriotes Rohan Dennis, vainqueur en 2015 et Miles Scotson, tout récent champion d'Australie alors qu'il n'a que 22 ans.

Enfin chez les locaux, Nathan Haas et Lachlan Morton (Dimension Data) ainsi que Jay McCarthy, coéquipier de Sagan, pourraient très bien s'illustrer.

De nombreux vainqueurs potentiels

Si les Australiens font de cet événement un incontournable du début de saison, de nombreux cyclistes étrangers sont capables de briller au Tour Down Under. Geraint Thomas et Sergio Henao (Sky), Michael Woods et Tom-Jelte Slagter (Cannondale-Drapac), Domenico Pozzovivo (AG2R), Petr Vakoc et Gianluca Brambilla (Quick-Step Floors), Robert Gesink (LottoNl-Jumbo), Diego Ulissi et Louis Meintjes (UAE Abu Dhabi) et Jarlinson Pantano (Trek-Segafredo) sont autant de leaders capables de décrocher la victoire finale. Côté français, seul Anthony Roux (FDJ) semble être en mesure de surprendre.

Pour les arrivées massives, il y a fort à parier que, mis à part Ewan, les sprinters comme Danny Van Poppel (Sky), Mark Renshaw (Dimension Data), Niccolo Bonifazio (Barhain Merida) ou encore Ben Swift (UAE Abu Dhabi) mettront tout en oeuvre pour être les premiers à vaincre l'ogre Sagan en 2017. #Cyclisme