Il est de retour. Depuis plusieurs semaines, #Pierre Ménès est de nouveau présent sur les réseaux sociaux et sur son blog pour donner son avis sur la Ligue 1 et le monde du football. Bientôt, l'animateur fera également son retour sur le plateau du Canal Football Club, animé par Hervé Mathoux sur la chaîne cryptée. L'ancien journaliste de L'Equipe a frôlé la mort, mais a désormais vaincu la maladie grâce à une double greffe. Après une longue période de convalescence, il est apparu très amaigri.

Des insultes sur Twitter

Pourtant, sur Twitter, certains trouvent encore des choses à dire sur le physique de Pierre Ménès. « C’est quand que tu maigris ? », a ainsi lancé un internaute à l'adresse de l'animateur...

Publicité
Publicité

qui n'a pas tardé à répondre, avec son franc-parler habituel. « Je fais 88kgs fdp », a rétorqué Pierre Ménès, sans plus de commentaire. L'homme de télévision n'en est pas à sa première réponse à des internautes qui l'interpellent, mais cette attaque dans une période difficile de sa vie semble avoir été celle de trop pour Ménès, qui a répondu avec des insultes.

Des avis tranchés

Le consultant de Canal + ne va pas non plus se mettre les supporters de Lille dans la poche. Il a en effet clairement affiché ses réserves concernant le projet porté par Gérard Lopez, et l'arrivée sur le banc de Marcelo Bielsa dès la saison prochaine n'est pas pour le faire changer d'avis. « Encore faut-il qu’il ne change pas d’avis une énième fois », a lancé Ménès, faisant référence au départ précipité de Bielsa de l'OM, ou encore de la vraie-fausse arrivée du technicien argentin à la Lazio Rome en début de saison.

Publicité

Bientôt un retour sur Canal +

L'animateur pourra bientôt faire part de ses avis tranchés en direct à la télévision. Début février, il livrait à Hervé Mathoux, au micro de Canal + Sport, les détails de la progression de sa convalescence. « On m’avait prévenu que ce serait très dur au début et puis qu’après, il y avait une montée fulgurante. Je pense que je suis au début de cette montée ». #buzz #Clash